Blancpain Sprint Series

Résumé de course / Budapest

Fässler et Vanthoor remettent ça, WRT impressionne

Après la pole et la victoire en course qualificative, Fässler et Vanthoor étaient favoris pour la course principale. Restait à confirmer sur la piste face à une Lamborghini GRT et des Mercedes AKKA-ASP et HTP Motorsport bien décidées à leur mener la vie dure, sans compter les voitures soeurs de WRT.

Au départ, Fässler conservait la tête avec l’Audi #5 devant la Lamborghini #63 de Engelhart alors Perrera plaçait la Mercedes #84 au troisième rang devant deux R8 WRT, la #3 devant la #17 et la #2 tandis que la Bentley #8 de Soulet occupait la septième place. Le Top 10 était complété par la Porsche Attempto #67 et les Mercedes #86 HTP et #90 AKKA-ASP.

Partie en toupie en fin de première boucle, la McLaren #42 provoquait la sortie de la voiture de sécurité dès le deuxième tour. À la relance, le Top 7 ne changeait pas mais la Porsche perdait une place au profit de la Mercedes HTP de Baumann. Palttala pointait au onzième rang avec la seule BMW en lice. Moins de réussite pour la Continental GT #7 qui était rentrée dans son box. La Bentley #8 et la BMW faisaient un peu office de bouchon à leurs places respectives. Si on dénombrait plusieurs petits trains de 3 ou 4 voitures, les dépassements restaient pratiquement aux abonnés absents, la salve de changement de pilote s’annonçant comme la principale opportunité de gagner des positions. Cela dit, Fässler ne parvenait pas à creuser l’écart sur ses deux poursuivants directs. Pire même, Engelhart semblait plus à l’aise après 25 minutes de course au volant de la Huracan GT3 #63.

Clairement moins rapide, l’expérimenté Suisse usait de toutes les ficelles pour garder la Lamborghini derrière, permettant à Perrera et Schothorst de revenir dans leur sillage direct. La Lamborghini était la première à passer par la pit-lane directement suivie des Audi #3 et #2 et la Bentley #8 tandis que la #5 poursuivait un tour supplémentaire. WRT offrait une nouvelle démonstration d’efficacité dans les stands pour permettre à la R8 #3 de repartir devant la Lamborghini. Fässler et Perrera rentraient un tour plus tard. Après les passages aux stands, les Audi belges occupaient les première, deuxième, quatrième et cinquième places avec les #5, #3, #17 et #2, la Lambo #63 pointant au troisième rang et la Bentley #8 aux mains de Soucek occupant la sixième place. Le grand perdant était Buhk dont la Mercedes #84 rentrée troisième repartait septième.

Si Vanthoor (#5) creusait un peu l’écart, Dennis (#3) restait sous la menace directe de Bortolotti (#63) lui-même sous la pression de Frijns (#17). Dennis laissait passer l’orage puis se ménageait quelques mètres d’avance sur le bolide au taureau de Sant’Agata. Au delà de la Mercedes #84, septième, deux autres AMG GT3 HTP – #86 et #85 – et l’Audi Saintéloc #26 complétaient un Top 10 au classement quasiment figé.

Quatrième, Frijns donnait tout pour prendre le dessus sur Bortolotti et offrir un impressionnant triplé à Audi et WRT. Derrière, Soucek s’accrochait avec la Ferrari #333 et devait renoncer. En tête, Dennis semblait plus rapide que Vanthoor et la paire Bortolotti-Frijns revenait se mêler aux débats. Sixième, Buhk (Mercedes HTP #84) faisait le forcing pour revenir sur Stevens (Audi WRt #2) et tenter de concéder le moins de points possible au championnat.

La voiture de Dennis était sous investigation pour une possible irrégularité lors de son arrêt au stand, mais aucune pénalité ne tombait tandis que la #17 était elle aussi placée sous investigation pour une raison similaire.

Les trois derniers tours voyait les 6 premiers se suivre de près, Buhk poussant tant et plus pour passer Stevens. Rien n’y faisait et la paire Fässler-Vanthoor s’offrait un weekend parfait avec la pole et deux victoires. Démonstration impressionnante pour WRT qui signait le doublé et plaçait quatre R8 LMS dans le Top 5. Cinquième, la Mercedes #84 HTP Motorsport limitait les dégâts face à la Lamborghini #63 du Grasser Racing Team, finalement troisième. Suivaient les Mercedes #86 et #85 (vainqueur en Silver Cup) également alignées par HTP, l’Audi #26 du Saintéloc Racing et la Porsche #67 Attempto qui terminait dixième pour sa première apparition en Sprint Series.

En Pro-Am Cup, la victoire revenait à la Ferrari #333 du Rinaldi Racing.

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Pilotes
1 Pro 5 Audi R8 LMS Audi Team WRT Fässler-Vanthoor
2 Pro 3 Audi R8 LMS Audi Team WRT Schothorst – Dennis
3 Pro 63 Lamborghini Huracan GT3 Grasser Racing Team Engelhart – Bortolotti
4 Pro 17 Audi R8 LMS Audi Team WRT Leonard – Frijns
5 Pro 2 Audi R8 LMS Audi Team WRT Winckelhock-Stevens
8 Silver 85 Mercedes-AMG GT3 HTP Motorsport Szymkowiak – Schiller
15 Pro-Am 333 Ferrari 488 GT3 Rinaldi Racing Mattschull – Keilwitz

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page