Lancée sous un ciel dégagé et ensoleillé, la dernière course qualificative de la saison 2017 des Blancpain GT Series Sprint Cup a vu les débats animés pour accéder au podium.

Premier coup de théâtre dès le départ avec la Lamborghini #63 qui partait en toupie, la Lamborghini des candidats au titre était endommagée. En tête, Vanthoor menait devant l’autre Huracan GT3 GRT et la Ferrari de Keilwitz.

La course était neutralisée pour pouvoir dégager la McLaren #58 de Barnicoat et l’Audi ISR #75 de Stippler. L’autre 650 S GT3, #59 de Bell se voyait présenter le drapeau blanc et noir pour repasser au stand et détacher le bouclier arrière « flottant » suite à un contact au premier freinage quand Frijns l’a heurté après avoir lui-même été poussé par une Mercedes. Une bonne opération pour la… Mercedes #84 HTP qui gagne une place de plus et pointe du coup au cinquième rang.

Vanthoor gérait parfaitement la relance et conservait quelques mètres d’avance sur Caldarelli et la Lambo #19 et la Ferrari #333 Rinaldi Racing, leader en Pro-Am. Le Belge continuait à creuser l’écart tandis que Buhk ne parvenait pas à suivre le rythme du trio de tête. Une situation malgré tout bien plus positive que celle de Bortolotti avec la Lamborghini #63 qui végétait en queue de peloton. La Mercedes aux couleurs Battlefield parvenait à trouver un meilleur rythme et venait mettre la pression sur la Lambo #19 tandis que Baumann et la Mercedes #86 observait un drive-trough. Le Top 10 était alors complété par la Mercedes #90 AKKA-ASP, la McLaren #43 Strakka, les Audi WRT #17, #2 et #1, juste séparées par la Mercedes #88 AKKA-ASP, huitième. Aux portes des points, la Bentley #7 devançait les BMW ROWE #98 et #99.

Les Mercedes de Buhk et Marciello étaient les premières protagonistes du Top 5 à changer de pilote au moment de la mi-course. Vanthoor entrait au tour suivant tandis que la Lambo #19 et la Ferrari #333 poursuivaient une boucle supplémentaire. Fässler repartait devant la Mercedes #84 de Perrera et l’Audi #2 WRT, alors troisième après s’être élancée du vingtième rang. Mais c’est la Lamborghini du Grasser Racing Team qui tirait les marrons du feu en repartant devant l’Audi WRT de Fässler.

Après la fermeture de la fenêtre d’arrêt, derrière le trio de tête, la Ferrari #333 leader en Pro-Am Cup pointait au quatrième rang devant l’Audi WRT #2, la Bentley #8, la Mercedes #88, la McLaren #43, l’Audi WRT #17 et la Mercedes #90 AKKA-ASP.

SUR LE MÊME SUJET :
Onzième titre pour Audi en Blancpain GT Series, le premier pour Frijns et Leonard

Moins rapide, en tête, Perez-Companc subissait la pression de Fässler et favorisait le retour de Perrera dans la bagarre pour la victoire. Las, la Ferrari #333 écopait d’une pénalité pour vitesse excessive dans les stands, au même titre que les deux Mercedes AKKA-ASP. Pas de quoi remettre en cause son leadership de catégorie, mais qui ruinait le superbe Top 4 au général.

Aux devants de la course, la Lamborghini avait toutes les peines du monde à résister aux assauts de l’Audi et de la Mercedes alors qu’il restait un bon quart d’heure à disputer. Quatrième à moins de 5 secondes, Soulet revenait lui aussi à grandes enjambées, 1,8 s plus vite au tour. Le Belge ne mettait alors que 2 tours pour prendre le sillage immédiat du trio de tête. Le pilote Bentley ne tremblait pas au moment de passer la Mercedes, à moins de dix minutes du terme. Le Belge dynamitait les débats en attaquant et passant Fässler dans la sortie du dernier virage, prenant la deuxième place et permettant à Perrera de prendre le meilleur sur l’Audi. Mais la Continental GT ne se contentait pas du deuxième rang et se voyait écarté par la Lambo à la dernière chicane, ce qui autorisait la Mercedes de se placer au second rang tandis qua Fässler repassait également devant la Bentley, aux gommes sales.

Le Final était haletant et voyait le jeune Argentin du GRT résister avec beaucoup de cran aux piques de ses poursuivants, offrant une petite consolation à son équipe. Mais le clan Lamborghini déchantait en écopant d’une seconde de pénalité pour avoir coupé la chicane, ce qui offrait les lauriers à Buhk-Perrera qui faisaient la bonne opération au championnat.

Pos.Cat.Num.VoitureÉquipePilotes
1Pro84Mercedes-AMG GT3HTP MotorsportBuhk – Perrera
2Pro19Lamborghini Huracan GT3Grasser Racing TeamPerez Companc – Caldarelli
3Pro5Audi R8 LMSAudi Team WRTVanthoor – Fässler
4Pro8Bentley Continental GT3Bentley Team M-SportSoucek – Soulet
5Pro2Audi R8 LMSAudi Team WRTWinckelhock-Stevens
9Silver85Mercedes-AMG GT3HTP MotorsportSzymkowiak – Schiller
18Pro-Am333Ferrari 488 GT3Rinaldi RacingMattschull – Keilwitz

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentPorsche assomme Toyota et verrouille la première ligne
Article suivantSebastian Vettel en pole devant les Red Bull, Vandoorne neuvième