WRC

Résumé de rallye / Rallye d'Angleterre

Evans et ses gommes magiques ont survolé la concurrence

Seul homme utilisant des pneus DMack, Elfyn Evans a dominé de la tête et des épaules ce Rallye du Pays de Galles, remportant une victoire incontestée et incontestable. Derrière lui, Thierry Neuville aura eu le panache de battre Sébastien Ogier, faisant un grand pas vers un troisième titre de vice-champion du Monde, alors que le Français coiffe une nouvelle couronne mondiale.

Avec pas moins de 37 secondes d’avance sur Thierry Neuville – le Britannique a bien assuré dans la Power Stage – Elfyn Evans est LE grand Monsieur d’un rallye qui l’aura vu signer 9 scratches sur 21 possibles, levant le pied en fin d’épreuve.

Manifestement avantagé par ses pneumatiques DMack, le pilote de la Fiesta aura su garder sa monture sur la route et creuser l’écart quand c’était nécessaire, se chargeant ensuite de décourager ses adversaires en s’offrant quelques meilleurs temps consécutifs. Derrière lui, Thierry Neuville aura connu un début de rallye compliqué avec une pénalité de 10 secondes pour avoir pointé une minute en retard après que sa Hyundai ait refusé de démarrer. Malgré ce contre-temps, le Belge n’a rien lâché et a su donner le coup de rein nécessaire pour passer coup sur coup Ogier et Tanak, alors troisième et deuxième du classement général. Une fois installé en deuxième position, le leader de Hyundai n’a pas flanché et a conservé cette place jusqu’à l’arrivée, s’offrant même les 5 poinst du meilleur chrono dans la Power Stage. Las, cela ne suffira pas pour retarder le sacre de Sébastien Ogier.

Articles similaires
© WRC

Nanti d’une avance de 38 points au départ de l’épreuve, le Français a perdu 3 points sur son rival en terminant troisième et 3 unités supplémentaires en étant quatrième de la Power Stage. Avec encore 32 longueurs d’avance avant l’ultime rendez-vous de la saison, il offre un premier sacre mondial Pilotes à M-Sport et Ford depuis Marcus Gronholm. Voilà qui vient apporter la cherry on the cake à domicile pour Malcolm Wilson qui avait déjà célébré le titre Constructeurs en Espagne.

Quatrième Andreas Mikkelsen échoue finalement à moins de 5 secondes d’Ogier, le Top 5 étant complété par la Toyota de Latvala.

Pos # Pilote Temps Diff. précédent Diff. leader
1. 3 GBRE. EVANS 2:57:00.6
2. 5 BELT. NEUVILLE 2:57:37.9 +37.3 +37.3
3. 1 FRAS. OGIER 2:57:45.8 +7.9 +45.2
4. 6 NORA. MIKKELSEN 2:57:50.4 +4.6 +49.8
5. 10 FINJ. LATVALA 2:57:50.9 +0.5 +50.3
6. 2 ESTO. TÄNAK 2:58:02.9 +12.0 +1:02.3
7. 9 GBRK. MEEKE 2:58:21.1 +18.2 +1:20.5
8. 4 NZLH. PADDON 2:59:16.9 +55.8 +2:16.3
9. 12 FINE. LAPPI 2:59:47.1 +30.2 +2:46.5
10. 16 ESPD. SORDO 3:00:51.1 +1:04.0 +3:50.5

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page