MELBOURNE, AUSTRALIA - MARCH 14: Adrian Newey, the Chief Technical Officer of Infiniti Red Bull Racing looks on in the garage during final practice for the Australian Formula One Grand Prix at Albert Park on March 14, 2015 in Melbourne, Australia. (Photo by Dan Istitene/Getty Images)
Adrian Newey, l'ingénieur de Red Bull, ne semble pas très satisfait de voir quelle direction prend la Formule 1, notamment au niveau des moteurs ou encore de l'apparition du halo.

En effet, dès la saison prochaine, le halo sera rendu obligatoire sur toutes les monoplaces de Formule 1. Adrian Newey semble cependant toujours aussi septique quant à son adoption.

« Je dois admettre que j’ai des impressions mitigeés sur le halo. D’une part, je pense que tout ce qui peut être fait pour rendre les voitures plus sûres est une bonne chose. Quand un pilote se blesse gravement, ou se tue, c’est horrible. J’ai assisté aux funérailles de Justin Wilson il y a trois ans, et voir la douleur de la famille était terrible. Donc si une mesure aide à rendre une voiture plus sûre, elle doit être applaudie. » a-t-il confié.

Néanmoins, sur le plan technique, cette solution est selon lui maladroite, voire horrible.

« L’ingénieur en moi dit cependant que le halo semble juste être une solution maladroite et horrible. J’ai le sentiment que nous aurions pu mieux faire que cela. » poursuit-il. « Il aurait fallu faire plus de recherches. Une canopée serait probablement plus agréable à regarder. Mais cela aurait abouti à des cockpits fermés. Ce qui est important, c’est de conserver une solution abordable pour les catégories inférieures à la F1 : car pourquoi la vie d’un pilote de Formula Ford aurait-elle moins de valeur que la vie d’un pilote de Formule 1 ? »