Dovizioso aura fait un grand pas en avant durant la saison 2017. Seul pilote à pouvoir rivaliser avec Marquez et ce jusqu'au Grand Prix de Valence.

Revenu à la victoire en 2016 après sept ans d’attente, Dovizioso a impressionné en 2017 en remportant six courses, soit autant que Marc Marquez , et a ainsi empêché le jeune pilote Espagnol d’être Champion du Monde jusqu’à l’ultime Grand Prix.

Au terme d’une saison extraordinaire pour Andrea Dovizioso, le pilote a bien pris conscience que son statut a changé : ” Les gens nous regardent désormais d’un autre œil. On “nous” regarde, mais surtout on “me” regarde différemment, et ça c’est une belle satisfaction pour moi, à 31 ans, à ce stade de ma carrière, après les moments que j’ai vécus. J’ai obtenu beaucoup de bons résultats durant ma carrière, mais pour l’opinion publique j’étais devenu en MotoGP un pilote parmi d’autres, hors je ne me suis jamais senti comme ça.”

Conscient d’avoir accompli un grand pas en avant, Andrea Dovizioso sait qu’il ne faut pas relâcher l’effort. “Le plus beau, c’est d’avoir vraiment pu jouer le titre et de l’avoir fait durer jusqu’au bout, contre Marc et Honda. À mon avis, au début de l’année, personne ne pensait qu’on y arriverait. Ça, c’est quelque chose d’important. Il est vraiment difficile de remporter des courses, d’être parmi les meilleurs pilotes, mais faire durer le championnat jusqu’à la dernière course contre un grand Márquez et une Honda compétitive, c’est la plus grande satisfaction. Réussir à être compétitif toute l’année, avec tout ce qui peut se passer, dans toutes les conditions, sur toutes les pistes, puis arriver à Valence en lice pour le titre, et même à Valence garder la situation ouverte jusqu’au bout, à mon avis c’est énorme”.

L’objectif pour 2018 est simple, faire encore mieux, avec au fond un espoir de succéder à Casey Stoner, seul pilote à avoir remporté le titre au guidon d’une Ducati. “Je suis vraiment convaincu que ce n’est qu’une base. Je garde les pieds sur terre parce que Valentino ou Márquez, des pilotes qui ont gagné énormément, le démontrent : les années peuvent aller dans beaucoup de directions. Rien n’est évident, absolument pas. Mais, à mon avis, ce qui s’est passé cette année nous donne la conscience de ce que nous pouvons faire. Il y a beaucoup de pilotes compétitifs, et même des jeunes, des débutants, qui sont très forts. Ceci dit, je ne suis pas très inquiet quant à notre compétitivité, même si on connaît très bien nos défauts et qu’il faudrait les améliorer. Si on veut se battre contre Marc, Valentino, Viñales, Dani et beaucoup d’autres pilotes, il faut qu’on soit plus au point sur certains aspects.”

Nous retrouverons Andrea Dovizioso dès le 28 janvier à Sepang pour les premiers essais 2018. Quelques jours après la présentation des nouvelles couleurs de Ducati le 15 janvier à Borgo Panigale.