Après de longs mois de teasing, Mercedes a enfin levé le voile sur sa nouvelle Classe A au travers d'un live streaming. Au menu : Intelligence artificielle, look revu et confort mis au centre de l'attention.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Mercedes vient de dévoiler à Amsterdam la quatrième génération de son best seller, la Classe A. Visuellement, le style est conservé dans les grosses lignes. Nous constatons cependant quelques améliorations stylistiques apportées aux faces avant et arrière. Elle bénéficie en effet des nouveaux feux LED inaugurés par la nouvelle CLS, également présentée il y a peu.

Bien entendu, les améliorations ne se limitent pas à ces quelques changements. Il faudra entrer à son bord pour remarquer un réel dépaysement; à commencer par le nouveau système multimédia à double écran que l’on commence à retrouver dans tous les modèles de constructeur. Il bénéficie ici d’une toute nouvelle plateforme technologique, baptisée MBUX. Le système embarque de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle et tout un tas d’applications visant à augmenter la sécurité et la connectivité. Au vu des premières images, il pourrait d’ailleurs presque s’apparenter à un grand smartphone tant la liste des fonctionnalités est fournie. Il sera possible d’opter pour trois versions différentes du système. La première version s’articule autour de deux écrans de 7 pouces, la deuxième sur un écran de 7 pouces et un autre de 10,25 pouces et la troisième, la plus haut de gamme, sur deux écrans de 10,25 pouces chacun.

L’autre grosse nouveauté concerne le niveau de confort, qui a, selon les dires de Dieter Zetsche, grimpé de plusieurs crans : « du jamais vu sur une compacte ». Le grand patron de Mercedes-Benz n’a d’ailleurs pas hésité à comparer sa nouvelle Classe A à une Classe C.

Pour son lancement, la Classe A bénéficie de trois nouvelles motorisations. La seule Diesel demeure la A 180d de 116ch, couplée de série à une boite automatique à sept rapport. Du côté des essence, l’offre débute avec la A 200, forte de 163 chevaux. Elle est d’ailleurs la seule actuellement à pouvoir être équipée d’une boite manuelle ou de la boite automatique. En attendant les Mercedes-AMG A45 et A35, le constructeur propose la A 250, qui développe 224 chevaux. Toutes les motorisations annoncent des consommations revues à la baisse grâce à l’installation de cylindres intelligents.

Sa présentation au grand public aura lieu au Salon de Genève en mars prochain.

 A 200A 200A 250A 180 d
Transmission7G-DCTManuelle7G-DCT7G-DCT
Puissance (kW, Ch)120/163120/163165/22485/116
Couple (Nm)250250350260
Consommation annoncée (l/100 km)5.15.66.04.1
Emissions de CO2 (g/km)120133141108
Acceleration 0-100 km/h (s)8.08.26.210.5
Vitesse max (km/h)225225250202