Avec une présence ne faisant que s’intensifier dans les hautes sphères du sport automobile, l’arrivée d’un modèle sportif chez Hyundai semblait être une évidence. C’est maintenant chose faite, et cette création a un nom : la i30 N.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Une véritable sportive, c’est bien ce qu’il manquait à Hyundai depuis longtemps. C’est maintenant chose faite grâce à l’apparition de la i30 N, qui ne cache pas son ambition de venir concurrencer les références du segment. Reste à voir si elle aura bel et bien de quoi faire trembler la concurrence…

Directement inspirée du WRC, d’où elle tire ses racines, la i30 N arbore un look qui ne fait pas dans la dentelle.  Jantes 19 pouces, freins imposants et kit aérodynamique bardé d’inserts, la compacte ne renie pas ses origines et semble toute prête à partir à l’attaque d’une spéciale ou du Raidillon. Développée à Namyang en Corée du Sud, d’où elle tire d’ailleurs le “N” de son nom, la i30 musclée a bénéficié de l’expertise tirée par le constructeur en sports mécaniques. En d’autres termes, il ne s’agit pas ici d’une “simple” i30 embellie, mais d’une véritable voiture étudiée de A à Z pour transmettre la meilleure expérience sportive que possible. Sous son capot, nous retrouvons un bloc quatre cylindres 2.0l turbocompressé développant une puissance de 275 chevaux. 

A son bord, en dehors des sièges spécifiques au maintien irréprochable et de deux boutons supplémentaires implémentés sur le volant, l’atmosphère “racing” si visible de l’extérieur est moins présente. En dehors de cela, la compacte bénéficie de toutes les assistances et technologies en vigueur sur le reste de la gamme. Entendez par là une borne de recharge à induction pour smartphone, un système multimédia digne de ce nom – bénéficiant d’Apple CarPlay et d’Android Auto – le lane assist, la gestion des feux de croisement automatique, … Pour en revenir à l’aspect sportif, les deux boutons présents sur le volant cités plus haut permettent de switcher entre les différents modes de conduite. Le bouton de gauche jongle entre Confort, Sport et Eco. Celui de droite est exclusivement réservé au mode “N” et au mode Custom, utile pour régler le véhicule à votre meilleure convenance.

En confort, le mode avec lequel démarre la voiture, la i30 N se montre très sage et relativement confortable, malgré la suspension ferme et les jantes 19 pouces. Dans le cadre d’une conduite calme, l’échappement laisse transparaître tout juste ce qu’il faut de sonorité pour nous rappeler que nous sommes à bord d’une sportive. En mode sport, elle gagne en agilité et en pèche à l’accélération. C’est finalement en mode “N” que le terme “petite bombe” prend tout son sens. Clapets dans l’échappement ouverts, pétarades bien prononcées, contrôle de traction reconfiguré,  … Bref, de quoi donner le sourire au conducteur et aux passagers. Le seul petit hic : la suspension vraiment trop rigide avec ce mode, qui a tendance, sur nos merveilleuses routes belges, à déstabiliser le train avant lors d’un usage sportif. Heureusement, l’autobloquant qui équipe la version Performance permet d’accrocher au bitume de manière quasi parfaite.

Nonobstant ses quelques 1.429 kg à vide sur la balance, la i30 N se faufile dans les courbes sans broncher et fait preuve d’une facilité de prise en main presque déconcertante. Le freinage est efficace et endurant, à contrario du réservoir, qui aura tendance à se faire engloutir rapidement par le quatre pattes. En conduite sportive, comptez en effet un bon 14l/100km. En repassant le mode confort et en adoptant une conduite de bon père de famille, vous atteindrez les 8l/100km.

Question habitabilité, la i30 N n’a absolument rien à envier à sa version standard. Les dimensions sont similaires et les rangements identiques. Le coffre cube 395 litres. La barre anti-roulis qui y est fixée ne gêne en aucun cas les chargements.  

Proposée à partir de 29.999 € dans nos contrées pour la version standard et 33.999 € pour la Performance, à l’instar de notre modèle d’essai, la i30 N s’annonce comme une sérieuse alternative aux Volkswagen Golf GTI, Peugeot 308 GTI et Seat Leon Cupra. Mais là encore, il faudra malheureusement passer à la caisse en raison de la puissance. En Wallonie, sa taxe de mise en circulation s’élève à 4.957 €, auxquels il faudra ajouter 175 € d’éco-malus. De série, “notre” i30 N Performance embarque la quasi totalité du catalogue d’options de la i30. La seule option cochée sur notre version d’essai a été attribuée à la peinture Performance Blue, facturée 600 €. En parallèle, il est bon de rappeler que la garantie de 5 ans (kilomètrage illimité) s’applique également à ce modèle.

Et si…

Cette nouvelle i30 N s’annonçait comme une des nouvelles références du segment ? Bien équipée de série, prestations plus que satisfaisantes et un look bien à elle… Messieurs les ingénieurs, nous vous tirons notre chapeau !

Cet essai n'a pas encore été sponsorisé
Réaliser l'essai de véhicule implique obligatoirement un coût. Pour parvenir à proposer ce type de contenu à nos lecteurs, nous sommes à la recherche de sources de financement. À cet effet, si notre travail vous plait, vous pouvez nous aider en sponsorisant cet article. Cette solution s'adresse aux entreprises désireuses de soutenir un média jeune et en pleine expansion, tout en bénéficiant d'un retour publicitaire intéressant.

PARTAGER
Passionné par tout ce qui possède quatre roues ou un écran, c'est tout naturellement que j'ai décidé de lancer Actu-Moteurs.com en 2011.