Formule 1

Déclaration d'après course / GP d'Australie

Lewis Hamilton : « Il fallait préserver le moteur »

Dans le cadre de la réduction des coûts, les pilotes ne pourront cette année compter que sur trois moteurs. Sans grande surprise, beaucoup de pilotes ont donc opté pour une stratégie conservatrice en vue d'épargner au mieux leurs unités de puissance.

C’est pour cette raison que Lewis Hamilton a été contraint de ralentir la cadence en fin de course, malgré le fait qu’il était revenu sur Sebastian Vettel. Le pilote britannique a affirmé via une déclaration que son moteur semblait surchauffer rapidement. Même constat pour son coéquipier, Valtteri Bottas.

« Mes pneus étaient plus usés et Vettel avait des pneus en meillleur état, et, pourtant j’ai pu me rapprocher assez près de lui. » a confié Hamilton. « Dès que j’ai pu commencer à le suivre, je me suis beaucoup rapproché de lui. Du moins beaucoup plus que lors des précédentes courses à Melbourne. Mais je ne pouvais m’en approcher davantage. J’avais le DRS ouvert mais la Ferrari était aussi très rapide en lignes droites. » poursuit-il.

Articles similaires

« Je devais préserver le moteur car il surchauffait. Je dois faire au minimum sept courses avec celui-ci. Donc j’étais à la limite, je poussais, mais la température du moteur était trop élevée. Je me disais que j’allais tout de même continuer. J’avais peur d’endommager le moteur dans le même temps. Je l’ai donc refroidi et ensuite je me suis de nouveau rapproché de lui. » a-t-il conclu.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page