De l'exaltation à la frustration pour Audi WRT qui perd une victoire annoncée... aux stands. Décidément, la pit lane de Zolder n'aura pas souri à l'équipe de Vincent Vosse, laissant la victoire à une autre Audi, la #66 Attempto Racing.

Départ mouvementé qui voyait la Lamborghini #63 Grasser Racing Team conserver la tête devant les Audi #66 Attempto Racing et #2 Audi Team WRT tandis que la #3 subissait un choc qui la ralentissait, la Ferrari #11 souffrant elle d’une crevaison suite à deux contacts.

Déchaîné, Robin Frijns remontait avec la R8 LMS #17 pointant déjà septième après deux tours en étant parti douzième. Il était devancé par la Lamborghini #19 GRT, l’étonnante Ferrari Pro-Am #39 alors aux mains de Carlo Van Dam tandis que le quatrième était Raffaele Marciello avec la Mercedes AKKA-ASP #88. Derrière la #17, quatre autres Audi suivaient de près avec la #1 WRT, la #26 Saintéloc, deuxième en Pro-Am, la #3 WRT, leader en Silver Cup, et la #25 Saintéloc. Quelques longueurs plus loin, les deux autres Mercedes AKKA-ASP (#87 et #35 SMP Racing) devançaient la Lexus #14, la seconde Audi Attempto et l’autre RC-F GT3 #114.

En tête, Mirko Bortolotti se ménageait 2,5 s de marge sur Kelvin van der Linde, lui aussi 2 secondes devant Will Stevens qui sentait le souffle de l’AMG GT3 de Marciello, déjà particulièrement rapide dans la deuxième partie de la course samedi. Sous la pression de Frijns, Caldarelli haussait le rythme et passait Van Dam pour la cinquième place, la Ferrari faisant vraiment office de bouchon, perdant directement 1,5 seconde sur la Lamborghini en un tour.

Le leader entrait dans la voie des stands après 37 minutes, imité par l’Audi #2 et la Mercedes #88 tandis que la #17 faisait de même et gagnait énormément en repartant juste derrière la Lamborghini #63. Attempto Racing faisait stopper la#66 un tour plus tard tandis que les hommes de Vincent Vosse permettait à la #2 de passer devant cette dernière. Moins de réussite pour une autre R8 LMS belge, la #1 écopant d’un drive trough pour vitesse excessive dans la voie des stands.

Le classement après les pit-stops présentait une physionomie très différente avec l’Audi WRT #2 de Dries Vanthoor en tête devant la #66 Attempto, la Mercedes #88 AKKA-ASP, les deux Lamborghini Huracan GT3 #63 et #19 GRT et l’Audi #17 WRT alors aux mains de Stuart Leonard.

Mais tant la #2 de tête que la #63 alors quatrième recevaient un drive trough pour infraction durant l’arrêt au stand. De quoi ruiner les 9 secondes d’avance de Vanthoor. Le Belge observait sa pénalité immédiatement, repartant huitième puis septième quand la Lamborghini d’Engelhart faisait de même une boucle plus tard et se retrouvait dixième. Du coup c’était Steijn Schothorst qui se retrouvait aux commandes avec l’Audi #66 Attempto Racing devant la Mercedes #88 de Meadows et la Lamborghini GRT #19 de Perez Companc.

WRT buvait le calice jusqu’à la lie quand la #2 recevait un second drove trough pour avoir poussé l’Audi #25 dans les graviers.

Au final, la victoire revenait à la paire Kelvin van der Linde-Steijn Schothorst qui offrait ses premiers lauriers en Sprint Cup Pro Cup à Attempto Racing.

Pos. Cat. Num. Voiture Équipe Pilotes
1 Pro 66 Audi R8 LMS Attempto Racing van der Linde-Schothorst
2 Pro 88 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP Meadows-Marciello
3 Pro 19 Audi R8 LMS Grasser Racing Team Ribeiras-Mies
4 Pro 87 Mercedes-AMG GT3 AKKA-ASP Jamin-Serralles
5 Pro 17 Audi R8 LMS Audi Team WRT Frijns-Leonard
6 Silver 85 Audi R8 LMS Audi Team WRT Magnus-Picarellio
11 Pro-Am 39 Ferrari 488 GT3 TP12-Kessel Racing Bhirombhakdi – Van Dam