Auteur d’un très bon week-end à Bakou, le pilote monégasque a montré toute sa valeur dans un Grand Prix à rebondissements! De bon augure pour la suite de la saison !

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

On peut parler d’un week-end parfait pour le pilote Sauber. Déjà auteur d’une très bonne séance de qualifications où il a accédé pour la première fois à la Q2, il a su éviter les pièges sur le tracé azéri lors de la course. Il repart avec huits unités qui viennent s’ajouter aux deux points rapportés par son coéquipier, Marcus Ericsson, à Bahreïn.

« C’est comme une victoire. Je suis sur un nuage. C’est dur de réaliser! », s’est confié le pilote au terme de cette course incroyable. « La course a été géniale, nous avons saisi les bonnes opportunités au bon moment. Le rythme était excellent, pas aussi bon que Ferrari évidemment, mais nous n’étions pas si loin. Depuis le début de l’année, je me dis que ce résultat est très dur à obtenir dans des circonstances normales, mais qu’il faut que je sois présent quand l’opportunité nous est donnée. Aujourd’hui, nous l’avons saisie. »

« C’est un sentiment incroyable de marquer des points pour la première fois en Formule 1. Au niveau de l’équipe, nous pouvons voir notre potentiel, et nous connaissons nos forces. Je suis ravi, et impatient de continuer sur cette voie. »

De son côté, Frédéric Vasseur, patron du team, s’est montré très satisfait du week-end de son pilote.

« Ce sont des bons points, sur une super course. Charles a amplement mérité ses points. Ce sera un nouveau départ pour lui dans la saison. Je suis très content pour lui. »