Le pilote danois du team Haas avait tenu des propos assez forts sur sa façon d’envisager la course allant jusqu’à insinuer qu’il pourrait mourir en piste. La polémique avait enflé suite à son incident avec Pierre Gasly en fin de course à Bakou.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Ce week-end, à Bakou, Kevin Magnussen et Pierre Gasly étaient proches de l’accrochage. En fin de course, lors du restart, le Français avait tenté de dépasser le pilote Haas qui lui avait fermement fermé la porte, occasionnant une pénalité de 10 secondes pour ce dernier.

Gasly avait alors déclaré que Magnussen était le pilote ‘le plus dangereux’ avec lequel il avait couru. Par la suite, le Danois avait tenu à présenter ces excuses pour sa manœuvre.

« Je n’ai pas gêné Pierre volontairement et je lui ai présenté mes excuses plusieurs fois après l’incident.» a-t-il publié sur son compte Twitter.

Le pilote Haas, dont les propos sur sa détermination au volant ont été republiés par plusieurs médias, a donc tenu à les clarifier afin de mettre un terme à la polémique grandissante. Magnussen rappelle que cet interview avait été réalisée avant la course et n’avait donc aucun lien avec l’incident avec le pilote Toro Rosso.

«Je ne veux pas mourir dans une voiture de course. J’exprimais ma volonté de donner absolument tout mon possible pour réussir. Pour moi, le succès ne repose évidemment pas sur des accidents ou des pénalités, mais sur finir les courses à la meilleure position possible.»

«Je vis mon rêve d’enfant en roulant en Formule 1 et j’ai consacré ma vie à réaliser ce rêve, donc pour moi, il est naturel de donner absolument tout ce que j’ai, pour réussir en sport automobile, et le jour où je n’aurais plus cette volonté, j’arrêterai immédiatement la course.»