A en croire une enquête lancée par la KBA (l'agence fédérale de l'automobile), le constructeur Audi aurait manipulé des A6 et A7 à hauteur de 60.000 exemplaires, dont 33.000 en Allemagne.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Déjà impliqué dans le scandale du Dieselgate, Audi pourrait bien être à l’origine d’une nouvelle affaire. Selon der Spiegel, un média allemand, le constructeur aurait fraudé sur le système antipollution AdBlue. Il s’agit d’un liquide qui « aspire » le N02. En réalité, le calculateur du véhicule aurait été conçu en connaissance de cause pour envoyer moins d’AdBlue dans l’échappement que ce qui est prévu. Naturellement, cela se traduit par des émissions plus élevées que celles déclarées par le constructeur.

Affaire à suivre…