Rapide, très rapide, mais particulièrement inconstant, Kris Meeke devait être le capitaine de l'armada rouge en WRC. Il a été débarqué du bateau français et restera donc au port.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Lorsqu’il reste sur la route, Kris Meeke est probablement l’un des hommes les plus rapides en fonction parmi les pilotes du WRC. Mais voilà, rester sur la route n’est pas la spécialité de l’Irlandais. Au point de finir par lasser son employeur après sa dernière frasque lors du récent Rallye du Portugal.

De quoi pousser Citroën à se passer de ses services… avec effet immédiat :« En raison de trop fréquentes sorties de route dont certaines, particulièrement violentes, auraient pu avoir de lourdes conséquences pour la sécurité de l’équipage alors que la prise de risque n’était pas justifiée par des enjeux sportifs, le team Citroën Racing WRT a décidé de mettre fin à la participation de Kris Meeke et de Paul Nagle au championnat WRC 2018. »

Et Pierre Budar, directeur de Citroën Racing, de préciser : « Cette décision n’a pas été facile à prendre car elle impacte un pilote et un copilote mais elle est largement motivée par des impératifs de sécurité qui font partie de mes préoccupations en tant que Team Principal. Nous préférons donc prendre cette décision à titre préventif. »

Ce sont donc Craig Breen et Mads Ostberg qui auront la charge de représenter la marque aux chevrons dès le prochain rendez-vous en Sardaigne. Restera à voir si le Norvégien saura hausser son niveau et ajouter le panache à sa régularité exemplaire.