L’Australien va être pénalisé de minimum 10 places sur la grille suite à son souci de MGU-K rencontré à Monaco. Il se pourrait qu’il soit pénalisé davantage si l'équipe était force de changer également la batterie de sa monoplace.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Ricciardo avait rencontré un souci de MGU-K à Monaco qui lui avait fait perdre près de 25% de sa puissance selon les estimations de RedBull. Malgré cela il s’était imposait avec brio devant Vetel et Hamilton.

Il paiera malheureusement cette belle victoire par 10 places de pénalité sur la grille de départ ce week-end. Mais l’addition pourrait être encore plus salée si l’équipe devait également lui remplacer sa batterie. Les ingénieurs de Renault analyseraient encore ce point selon Adrian Newey, responsable technique de l’écurie de Milton Keynes.

« C’est sûr qu’il aura des pénalités à Montréal, mais nous ne savons pas encore combien. Il faut savoir si la batterie a été endommagée à Monaco. »

La relation entre Renault et RedBull risque de prendre encore un coup. Le constructeur a prévu d’amener des nouveautés moteurs ce week-end mais Newey ne semble pas fort optimiste, estimant le gain de puissance à 1% environ.

RedBull va devoir décider prochainement si elle reste ou non avec son partenaire moteur ou si elle suit la voie empruntée par l’équipe sœur, Toro Rosso, partie chez Honda cette année.