S'abonner
Les Toyota trustent toujours la tête de la course, avec lus de trois tours d’avance sur la première LMP1 privée du peloton de poursuite. Porsche domine toujours en GTE Pro et GTE Am.

Partie en tête, la #8 a cédé le leadership à la #7 peu après la quatrième heure, à la faveur d’un arrêt au stand de Fernando Alonso. A ce stade de la course, elles sont séparées que d’un peu plus de 2 minutes la Toyota #8 a été pénalisée d’un stop and go d’une minute pour excès de vitesse dans une slow zone. Notons aussi qu’une petite polémique a enflée suite à un arrêt aux stands de Fernando Alonso. L’espagnol était soupçonné d’avoir enclenché la marche arrière. Il n’en est finalement rien pusique ce sont les mécanos qui avaient poussé la voiture.

Derrière les Toyota, la lutte était acharnée entre la SMP #17 de Isaakyan/Orudzhev/Sarrazin) et la Rebellion #3  de Laurent/Beche/Menezes pour la dernière marche du podium. Malheureusement, peu avant 23 heures, Metevos Isaakyan a perdu le contrôle de sa voiture dans les virages Porsche. Le pilote russe a fortement endommagé l’arrière de sa BR Engineering BR1 et a tenté de repartir sans capot moteur. Sans succès puisque  son prototype s’est définitivement arrêté en bord de piste. L’autre SMP, la #11 du trio Button/Aleshin/Petrov, a été retardée près de trois heures au stand pour un problème de capteur. Elle est actuellement 56e du général avec 50 tours de retard.

Actuellement le podium se joue donc entre les deux Rebellion. La #1 de Lotterer/Jani/Senna a près de deux tours de retards sur la voiture sœur. Pour le reste, les LMP1 souffrent et peinent à prendre le meilleur sur les LMP2. On notera les nombreux problèmes techniques des Ginetta Manor mais aussi le crash de la byKolles, suite à un contact avec la Porsche #80 courant en GTE Am..

En LMP2, la G-Drive #26 de Vergne/Pizzitola/Rusinov  tient la corde et  garde un tour d’avance sur l’Alpine #36 et la Panis-Barthez #23. Il faut aussi noter que Juan Pablo Montoya a percuté le mur à Indianapolis au volant de la Ligier #32 engagée par United Autosports.

Pour ce qui est de la catégorie GTE Pro, la Porsche #92 domine toujours la course, et garde près d’une minute d’avance sur la #91 suivie de près par la BMW #81. Cette dernière vient de rentrer aux stands pour une intervention technique. Du côté de la Porsche  #93, elle a longtemps occupé la dernière marche du podium avant de rencontrer des pépins électriques en fin de soirée. La Porsche #94, quant à elle, est proche de l’abandon en raison d’une suspension endommagée.

Du côté des GTE Am, la Porsche #77 du Dempsey – Proton Competition est toujours en tête, mais compte une faible avance sur la Ferrari #84 du JMW Motorsport.

La nuit promet d’être agitée !