Visiblement, l'écart entre Toyota et les LMP1 privées n'a pas grandement bougé, EoT modifiée ou pas. En effet, après avoir annoncé la couleur en essais libres, le constructeur japonais a confirmé en qualifications, mettant 2 secondes entre eux et le SMP Racing. Les changements effectués au niveau de la BoP du GTE ont eu plus d'effet avec un regain de forme impressionnant des Aston Martin derrière Ford...

  • LMP1

Dès la première séance, les deux Toyota ont pris le commandement pour ne plus le lâcher jusqu’au qualifications. Contrairement aux 24 heures du Mans, c’est la #7 de Kobayashi, Conway et Lopez qui semble avoir l’avantage sur la #8, ne leur abandonnant que les EL3.
En qualification, la #7 a établi la référence en 1:36.895, plus de 4 dixièmes devant la voiture soeur.

« C’était un bon tour, mais nous avons fait attention aux limites de piste », relate Mike Conway. « C’est une belle performance de la part de tout le monde dans l’équipe, ça fait aussi un point de plus. Ce sera difficile demain au niveau de la météo, avec de possibles averses en course. »

Du coté des Privées, si Rebellion a réussi à prendre les 3ème et 4ème place en EL1, c’est ensuite le SMP Racing qui n’a plus lâché la position de meilleur des autres. Les prototypes russes n’ont cependant rien pu faire en qualifications: la #11 de Button, Petrov et Aleshin a tourné en 1:38.932. La #17 suit, devant les deux R13 et la BR1 du DragonSpeed. Sans surprise, l’Enso CLM P1/01 ferme la marche.

Du coté des incidents en piste, le plus important vient de Bruno Senna. Il a perdu le contrôle de la Rebellion R13 #1 dans Copse en EL1. Le proto Suisse a été fortement endommagé dans le crash et le Brésilien a subi une fracture de la cheville. Etant indisponibles pour les 6 prochaines semaines, Jani et Senna devront rouler seuls en course. Heureusement, la R13 a été réparée pour les EL3 de ce samedi matin.
Victime d’un problème technique en première séance, la ByKolles a également manqué les EL2.

  • LMP2

La domination Oreca n’est pas prête de changer en LMP2, malgré le progrès des autres prototypes.

En première séance d’essais libres, le trio de tête était composé du TDS Racing, de la #10 du Jackie Chan DC Racing et de l’Alpine. Les trois mêmes équipes étaient devant en EL2, avec la #38 devant la #36 et la #28, celle-ci s’emparant de la dernière séance devant les deux 05 du Jackie Chan.

Ce sont cependant les deux LMP2 du team chinois qui monopolisent la première ligne de la grille de départ, la #37 de Jeffri, Tan et Jaafar ayant signé la pole en 1:44.896. L’Alpine #36 et la #28 du TDS complètent le top 4 devant la première non-Oreca, la Dallara P217 du Team Nederland malgré le tête-à-queue et la sortie de piste de Frits van Eerd.

Maldonado est également sorti de la piste dès sa première tentative, empêchant son équipier de signer un temps sur l’Oreca du DragonSpeed.

  • GTE-Pro

Comme Toyota et Oreca, c’est Ford qui est au pouvoir en GTE-Pro, s’emparant de toutes les séances ainsi que des qualifications.

En EL1, les américaines ont devancé les Porsche et les Ferrari. Ce sont cependant des étonnantes Aston Martin, de retour aux affaires, qui ont pris le relais ensuite derrière les Ford GT. Le gain de 25 chevaux et les 5kg de moins associés au gros travail de développement effectué depuis les 24 heures du Mans ont permis aux anglaises de retrouver les avant-postes. Intercalées en 2ème et 4ème positions avec les Ford en seconde séance, puis prenant la 3ème position en dernière séance de libre, elles ont signé le 2ème et 3ème temps en qualifications, la #97 du Belge Maxime Martin et Lynn devançant la #95 de Sorensen et Thiim.
Elles sont encadrées par la Ford de Pla et Mücke, auteure de la pole position en 1:55.727, et celle de Tincknell et Priaulx, 4ème.

Les vainqueurs du Double Tour d’Horloge ne sont que 5ème, devant une Ferrari et les deux BMW. Ces dernières ont été en difficulté lors de chaque séance sur le tracé anglais.

  • GTE-Am

Le GTE-Am a été plus disputé, avec un classement chamboulé à chaque séance chronométrée. Au final, c’est l’équipe nouvellement arrivée en FIA WEC qui s’est emparée de la première place: la Porsche Team Project 1 a réalisé un chrono moyen d’1:59.001. Elle devance une autre 911, la #77 du Dempsey-Proton Racing, suivie par les deux Aston Martin du TF Sport et d’Aston Martin Racing.