Hamilton s’impose en France. Le Britannique a survolé le week-end, bien aidé par sa nouvelle spécification moteur. Vettel perd de gros points après son accrochage avec Bottas au 1er tour.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Pour ce retour de la F1 en France, on a droit à un départ sous un beau ciel bleu même si la météo prévoit quelques orages pendant la course, à confirmer.

Très bon envol de Lewis Hamilton qui garde le leadership en bout de ligne droite. Derrière, Vettel vient harponner l’arrière de la monoplace de Bottas. Le Finlandais part en tête-à-queue, pneu arrière gauche crevé. Le pilote Ferrari se verra pénalisé de 5 secondes quelques tours après.

C’est également la cohue en milieu de peloton. Pierre Gasly vient taper dans la Force India de Esteban Ocon quelques virages plus tard. Les deux Français doivent abandonner, entraînant la sortie de la safety car.

Le classement est chamboulé. Hamilton devance Verstappen et Sainz. Vandoorne s’en sort bien en étant en 12ème position.

Le restart a lieu au 6e tour sans incidents si ce n’est une incursion hors-piste de Fernando Alonso après une légère touchette avec Sebastian Vetten. L’Espagnol se retrouve dernier.

Vettel est déchaîné, il est déjà 13ème au 8e tour. Devant, Ricciardo prend le meilleur sur Sainz, suivi de Raikkonen qui semble bien dans le rythme. Bottas revient également sur la tête de course, même si sa cadence de dépassement n’est pas celle de Vettel.

Au tiers de la course, Hamilton continue à donner le timing et dispose d’une belle avance sur ses poursuivants, Verstappen et Ricciardo. Vettel est déjà remonté en 6ème position alors que Bottas est aux portes du top 10.

Peu d’animations jusqu’à la mi-course. On s’attend à de la pluie, ce qui pousse les teams à retarder les changements de gommes. Charles Leclerc est le premier à s’en plaindre, souffrant d’une dégradation importante.

Verstappen est le premier à rentrer au 26e tour, il ressort en 4ème position avec Vettel dans ses échappements. Sainz l’imite le tour suivant.

Ricciardo rentre à son tour au 29e tour mais n’a pas su créer le gap nécessaire pour prendre le meilleur sur son coéquipier. Il repart derrière Verstappen mais aussi Vettel. De son côté, Perez rentre sa monoplace dans le box suite à un possible problème moteur.

Le leader rentre au 33e tour pour un arrêt éclair et chausse les pneus tendres. Il ressort juste derrière Kimi Raikkonen qui rentre le tour suivant. Le Finlandais a une stratégie plus agressive car il ressort en super tendres. Vettel, de son côté, ne peut résister à Ricciardo.

On assiste à une belle bagarre pour le meilleur temps. Hamilton, Verstappen et Raikkonen se répondant tour après tour.

Bottas perd beaucoup de temps aux stands lors de son changement de gommes suite à un souci avec le pneu arrière-droit. Vettel rentre également mais pour purger sa pénalité. Il repart en ultra-tendres pour 12 tours de qualifications tout comme Vandoorne qui suit la même stratégie!

Kimi Raikkonen reçoit carte blanche du muret des stands pour utiliser le maximum de puissance. Il peut rattraper Ricciardo et ainsi monter sur le podium. Deux tours plus tard, Raikkonen a déjà grignoté les dix secondes qui le séparait de la RedBull. Il prend l’avantage au 47e tour.

A trois tours de la fin, Sainz est victime d’un souci moteur. Le team lui demande de poursuivre jusqu’à la fin de la course. A ce moment-là, Stroll explose son pneu avant gauche en résistant à son coéquipier. Le pilote Williams est contraint à l’abandon. La Virtual Safety Car est déployée alors qu’il ne reste que trois tours.

Hamilton remporte ce Grand Prix de France devant Verstappen et Raikkonen. Ricciardo échoue au pied du podium. Mauvaise opération pour Vettel qui prend la cinquième place. Belle performance pour Magnussen qui sauve sa sixième place grâce à la Virtual Safety Car. Bottas prend les points de la septième place devant les deux Renault de Sainz et Hulkenberg. Leclerc prend un bon point avec sa Sauber. Le monégasque a encore réalisé une prestation solide ce week-end, certainement motivé par les rumeurs de transfert vers Ferrari. A suivre.