Liberty Media a longtemps espéré pouvoir annoncer la tenue d’un Grand Prix à Miami en 2019 mais ce ne sera finalement pas le cas ! Malgré des négociations compliquées, le promoteur de la F1 a néanmoins l’ambition de pouvoir l’inscrire au calendrier 2020 !

C’est Sean Bratches, directeur des opérations commerciales de la F1, qui a confirmé ce lundi que Liberty Media et les différents acteurs de la ville de Miami n’étaient pas parvenu à un accord, rendant de ce fait impossible la tenue d’un Grand Prix en 2019 dans des délais raisonnables.

« Durant les derniers mois, nous avons travaillé avec application au côté de notre promoteur Stephen Ross de RSE Ventures, la ville de Miami et le Miami Dade County pour accomplir notre souhait d’amener la F1 à Miami, et nous avons fait de nets progrès. »

« Cependant, ce sont des négociations compliquées. Alors que notre préférence allait à une course à Miami en 2019, il y a toujours un point où offrir la meilleure expérience de course roue contre roue à nos fans, pilotes et équipes, n’aurait pas été possible dans les temps. »

Liberty Media n’abandonne pas son projet d’organiser une épreuve sur les bords de l’Atlantique mais doit se résoudre à le reporter jusqu’au calendrier 2020 afin d’offrir le meilleur spectacle aux fans du monde entier.

« Nous nous plaçons avec une vision à long terme, et en conséquence, nous avons décidé, en consultation avec les autorités de Miami, de repousser la signature plus tard dans l’été, avec l’ambition de disputer le premier Grand Prix à Miami en 2020. »

« Nous avons toujours dit que nous ne voulions pas compromettre la mise en place de la meilleure course possible, pour les personnes de Miami, nos fans et les 1,8 milliards de personnes qui regardent la F1 chaque année. »

Le tracé semble être au centre des problèmes rencontrés par Liberty Media dans le cadre des négociations. C’est pourquoi le promoteur de la F1 a  prévu d’offrir un show aux fans américains en organisant un Fan Festival à Miami pendant le mois d’octobre, sur un modèle identique à ce que nous avons vécu à Londres ou Marseille cette année. Peut-être une façon de convaincre les dernières parties rétissantes du dossier!

Pour ce qui est du calendrier F1 de 2019, Sean Bratches annonce qu’une première version devrait être dévoilée avant le Grand Prix de Belgique qui se déroulera fin août.