Formule 1

Sergio Marchionne est mort

S'abonner

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
L’homme d’affaires italien souffrait de complications médicales après une opération à l’épaule, ce qui l’avait obligé à faire un pas de côté à la tête de Ferrari et du groupe Fiat Chrysler Automobiles. Il était âgé de 66 ans.

En poste depuis 2004 à la tête de Fiat, Sergio Marchionne s’est surtout illustré dans le redressement de la marque italienne et le rachat de Chrysler en 2009. Arrivé en remplacement de Luca di Montezemolo à la tête de Ferrari fin 2014, il a su donner l’impulsion nécessaire pour renouer avec la victoire en catégorie reine. Il était aussi à la base de l’entrée en Bourse de Ferrari en 2015 qui s’est avéré être un gros succès en valorisant la marque à 30 milliards d’euros

Ce samedi, pendant le Grand Prix de Hockenheim, un conseil exceptionnel avait été convié à Maranello suite à la dégradation de son état de santé. Il a été remplacé par John Elkann, un des petits-fils de Gianni Agnelli, chez Ferrari et Mike Manley pour le groupe FCA.

C’est Exor NV, la société d’investissement contrôlée par la famille Agnelli, fondatrice de Fiat, qui a confirmé le décès.

« Nous avons appris avec une profonde tristesse le décès de Sergio Marchionne » a déclaré Chase Carey, président de la F1.

« C’était un grand leader, pas seulement dans les mondes de la Formule 1 et de l’automobile, mais dans les affaires en général. Il a été un leader passionné, alliant énergie et perspicacité, et il inspirait les gens qui l’entouraient. Ses contributions à la Formule 1 sont inestimables. C’était aussi un véritable ami pour nous tous et il nous manquera. »

John Elkann lui a également rendu hommage.

« Nos craintes se sont malheureusement vérifiées et Sergio, mon ami, est parti, a sobrement déclaré Elkann. Je pense que la meilleure façon d’honorer sa mémoire est de construire sur l’héritage qu’il nous a laissé, en développant les valeurs humaines de responsabilité et d’ouverture dont il était le plus ardent champion. »

Le monde des passionnés de l’automobile vient de perdre un ardent supporter !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer