Alors que la Bentley #8 était en tête de la course, elle a vu l'Audi #29 et la BMW #98 lui passait devant durant un Full Course Yellow. Les dix premières voitures se tiennent toujours en moins d'une minute!

Peu après les 4 heures de course, l’Aston #76 prend 10 secondes de pénalités à purger au prochain pit stop. C’est le deuxième avertissement pour le pilote qui n’a pas respecté les limites de la piste.

L’Audi #17 perd sa roue arrière gauche dans campus et est forcé de s’arrêter peut après avec une seule roue motrice. La direction de course met en place un Full Course Yellow. La voiture doit abandonner. Coup dur pour le team WRT.

Dans la foulée on assiste au balai traditionnel des ravitaillements sous safety car.

Quelques tours après, le peloton est relâché. Fait incompréhensible au restart,  la Bentley #7 rentre au stand alors qu’elle aurait pu le faire pendant la neutralisation de la course. Pendant ce temps, la Mercedes #84 écope d’un drive trough pour excès de vitesse dans la pitlane.

L’Audi #25 avec Frédéric Vervisch revient fort sur la Lexus #114 de Stéphane Ortelli. Le pilote Audi met la pression sur le Français mais celui-ci résiste bien. Au même moment, la Mercedes #90 se fait une grosse frayeur en sortant des limites de la piste, heureusement sans conséquences.

La Porsche #117, qui semblait en difficulté depuis quelques tours, rencontre un problème de splitter à l’avant. Voilà qui explique pourquoi Timo Bernhard est descendu dans le classement.

La BMW #98, en sixième position, écope de 5 secondes de pénalité pour non respect des limites de la piste.

Peu après la 5ème heure, on assiste à de nombreux passages aux stands dans le groupe de tête -dont le leader-. Peu après, un FCY est mis en place par la direction de course pour effectuer des réparations dans le ‘S’ des Fagnes. Un regroupement est opéré sous safety car après une quinzaine de minutes.

Cette neutralisation a bien profité à l’Audi #29 qui prend la tête de l’épreuve devant la BMW #98. La Bentley #8, en tête juste avant, se retrouve en 4ème position.

 

Un restart qui se passe sans encombres alors que la nuit est tombée sur le circuit. L’obscurité envahit le tracé. Les pilotes vont devoir s’acclimater à ce changement de luminosité.

Peu avant les 6 heures de course, on assiste à un duel franco-belge entre deux Porsche, celle de Romain Dumain et Laurens Vanthoor. Le pilote belge prend l’avantage et rentre dans le top 10.

Après 6 heures de course, l’Audi #29 est en tête avec un peu plus de 20 secondes sur la BMW #98 qui devance la Bentley #8.