Face à une concurrence toujours plus rude, Ford a présenté récemment la nouvelle génération de son best-seller : la Focus. Alors, aura-t-elle de quoi faire la différence sur le segment?

La Ford Focus, c’est 20 années d’existence et plus de 17 millions d’exemplaires produits depuis son lancement. Toutefois, malgré un succès d’envergure planétaire, certaines références, telles que la Volkswagen Golf, conservent une bonne part de marché. De plus, d’autres constructeurs, tels que Hyundai, avec sa i30, relèvent sérieusement la barre sur leurs derniers modèles.

Vous l’aurez compris, cette quatrième génération n’a pas été conçue pour ne faire que de la figuration. Evoluant drastiquement sur le plan visuel, c’est surtout d’un point de vue technologique que cette nouvelle Focus se démarque.

S’affichant sous un look plus sportif et “premium” que sa devancière, elle profite en plus d’un allongement de son empattement de cinq centimètres, qui fera le bonheur des passagers arrière, qui bénéficient de bien plus d’espace au niveau des genoux. Le coffre, de son côté, offre un volume suffisant de 375 litres. Pour ce dernier point, les familles pourront opter pour la version break SW.

Le modèle qui vous est présenté aujourd’hui est équipé d’un pack ST Line. Ce dernier a pour vocation de conférer un look plus sportif à la compacte. Ainsi, nous remarquons l’apparition d’une calandre en nids d’abeilles, d’un pare-chocs plus agressif, d’une suspension légèrement rabaissée, ainsi que des jantes 18 pouces, chaussées d’un excellent Michelin Pilot Sport 3. En dehors de la finition de base (Trend), Ford propose toujours ses déclinaisons Titanium, Active et Vignale. Bref, mêmes les difficiles devraient y trouver leur bonheur.

A son bord, nous constatons une bonne montée en gamme, qui se traduit par une meilleure finition globale. Nous apprécions particulièrement les sièges offrant un excellent maintien et une multitude de réglages (propres à la finition ST Line). Si certains plastiques peuvent encore sembler un peu “cheap” par endroits, le package est plutôt satisfaisant.

La technologie embarquée et la connectivité devenant un réel critère d’achat pour beaucoup d’européens, cette nouvelle Focus excelle également. Le nouveau système multimédia, issu de la Fiesta, est connecté à internet et permet de consulter divers paramètres de la voiture depuis un smartphone. Le système embarque également les surcouches Android Auto et Apple Carplay. Parmi les autres options, nous apprécions la présence de l’affichage tête haute ou encore de la charge par induction.

De nombreuses assistances de sécurité lui donnent de plus un aspect sécuritaire non négligeable. Nous pensons par exemple au freinage d’urgence avec détection de piétons, à l’active Park Assist ou encore au régulateur de vitesse adaptatif, capable de scanner les panneaux et de fonctionner dans les bouchons.

Cette quatrième génération de Focus est pourvue (moyennant l’achat d’une option à 1000€) d’un amortissement piloté, équipé d’une fonction “anti-nids de poule”.

Sur la route, aucun doute, nous sommes bien à bord d’une Ford. Le châssis est une fois de plus exemplaire, aussi bien dans le cadre d’une conduite coulée que musclée. Le train avant est précis, stable, et les prises de roulis sont minimes. Un pur régal !

Sous le capot de notre modèle d’essai, nous retrouvons le dernier bloc à trois cylindres 1.0l de 125 chevaux de la marque. Si ce dernier peut parfois manquer d’un peu de punch dans les bas régimes, les relances sont plus que correctes. Côté consommation, nous relevons un petit 7l aux 100 kilomètres à la fin de notre semaine d’essai. Pour les plus gros rouleurs, Ford propose un 1.5 EcoBoost de 150, voire 182 chevaux. En option, l’utilisateur pourra opter pour une boîte à huit rapports, et ce même sur le 1.0l.

Enfin, côté tarif, l’offre débute en Belgique à partir de 18.900 € pour une version Trend équipée du petit 1.0l Ecoboost de 85 chevaux. En optant pour une configuration similaire à notre modèle d’essai, embarquant le pack ST-Line, le 1.0l 125 chevaux et la plupart des options proposées au catalogue, nous arrivons à une somme légèrement inférieure à 30.000 euros.

Et si…

La Focus a rencontré un succès planétaire, cette nouvelle génération, plus technologique et jolie que jamais, ne devrait pas déroger à la règle.