Toyota vient de renouveler sa "petite" Yaris, qui s'offre une mise à jour bien méritée.

Toyota vient de présenter la quatrième génération de sa Yaris, qui mise sur l’écologie, la technologie et la sécurité de ses occupants.

Face à une concurrence européenne venant tout juste de vivre ses renouvellements, comme la Renault Clio, l’Opel Corsa ou encore la Peugeot 208, cette Yaris, quatrième du nom, se montre plus économe, écologique, et connectée. Plus courte de 5mm et plus large de 50mm que sa devancière, elle profite d’un gain de 50 mm sur son empattement. Elle gagne donc quelques points au niveau du comportement routier et de l’habitabilité.

En outre, la nouvelle plateforme GA-B a permis de réduire la hauteur de la voiture de 40mm, sans nuire à la garde au toit, grâce à une position de conduite plus basse qu’auparavant.

Visuellement, cette nouvelle Yaris n’a pas été réinventée, mais améliorée. L’avant conserve son énorme calandre, et concentre ses améliorations au niveau des optiques et de quelques nouvelles formes dans la carrosserie. Pour l’arrière, nous constatons malgré tout un changement plus conséquent. De nouveaux feux viennent se loger dans une bande noire traversant toute la largeur de la voiture. Globalement, la nouvelle Yaris s’embourgeoise, et profite d’un design plus « haut de gamme ».

Même constat à son bord. Toyota a retravaillé complètement la planche de bord, qui accueille un nouveau système multimédia, un nouveau volant et un compteur digital. Parmi les autres technologies intégrées, nous retrouvons la recharge sans fil pour smartphone, un sound-system JBL, ou encore un éclairage d’ambiance LED. La citadine peut également se munir d’un système d’affichage tête haute.

Pour ses débuts, la technologie hybride Toyota de quatrième génération s’applique au groupe motopropulseur principal de la nouvelle Yaris. Ce système hybride 1.5 Dynamic Force dérive directement des systèmes de plus grosse cylindrée (2.0 et 2.5 litres) qui ont été inaugurés par les Corolla, RAV4 et Camry dernières versions. La taille et le poids de ses composants ont fait l’objet des mêmes attentions afin de réduire au maximum la consommation et les émissions.

Par ailleurs, le système adopte une nouvelle batterie hybride au lithium-ion qui autorise des accélérations plus vives. En effet, elle est plus puissante et plus légère (27%) que la batterie Nickel-hydrure métallique précédente.

Sur certains marchés, la nouvelle Yaris sera aussi commercialisée avec un moteur à essence trois cylindres de 1.5 ou 1.0 litre. Des informations détaillées sur ces motorisations seront publiées ultérieurement.