S'abonner
En plein changement, l'emploi dans l'industrie automobile risque de devenir de moins en moins important au fil des années en Europe. La preuve avec Audi, qui vient d'annoncer la suppression de 9500 emplois d'ici 2025.

Dans le cadre d’une optimisation de stratégie commerciale, Audi supprimera quelques 9500 emplois dans ses implantations allemandes, d’ici 2025. Toutefois, le constructeur se défend en expliquant que personne ne sera remercié. Il s’agira d’emplois non renouvelés suite à des départs à la retraite.

Améliorer la compétitivité

Il faut dire que le constructeur s’est fixé pour objectif d’économiser six milliards d’euros d’ici 2029, de manière à pouvoir réinvestir au mieux ses ressources vers la mobilité électrique. A ce sujet, Audi confirme qu’environ 2000 nouveaux postes verront le jour dans ce secteur, d’ici 2025.

Audi devra également revoir à la hausse la capacité de production de ses usines d’Ingolstadt et de Neckarsulm, qui devront, dans un futur assez proche, assumer une partie de la production de nouveaux modèles électriques haut de gamme, tels que l’e-tron GT, qui arrivera sur le marché d’ici l’an prochain. On imagine donc que l’automatisation et la robotisation de l’assemblage prendre encore de l’ampleur d’ici là.

SUGGESTION :  Quelques nouveautés pour l'Audi e-tron !

Pour rappel, ce modèle sera le premier véhicule électrique sportif de la marque aux quatre anneaux. Sans surprise, il reposera sur la même plateforme qu’une certaine Porsche Taycan, qui a fait ses débuts très récemment.