Mazda

Actualité / Mazda

La Mazda MX-5 ND aura une remplaçante !

S'abonner

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
Bonne nouvelle ! Alors que de nombreux constructeurs snobent désormais le secteur des sportives et des voitures axées plaisir, Mazda proposera encore une MX-5 après la mise à la retraite de la génération actuelle.

La Mazda MX-5 est probablement le dernier rempart constituant l’automobile fun et abordable, à une époque où la course à la puissance et au prix ne fait que s’intensifier. D’après des sources proches du constructeur, une version « NE » verra encore le jour, même si certains compromis seront certainement mis en place.

Si la dénomination « NE » ne découle que de la suite logique du nom des générations sorties jusqu’à présent, l’arrivée à la cinquième lettre de l’alphabet pourrait être la bonne occasion pour surfer sur la vague du « E », très souvent utilisé auprès des constructeurs actifs dans l’électrification.

Bien que Mazda capitalise encore sur sa fabuleuse technologie Skyactiv-X, qui permet à un moteur essence de profiter des avantages du diesel (consommation inférieure entre autres), la firme japonaise a mis tout de même un pas dans l’électrification, avec la récente présentation du SUV 100% électrique MX-30.

Le directeur R&D de Mazda s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet dans les colonnes d’Autocar : « Le poids et la taille compacte sont les éléments clés de la MX-5. Même si nous lui installons un moteur électrique, nous devons être certain que la voiture restera légère. »

Ce dernier a ensuite expliqué que les a priori du public vis-à-vis de la mobilité électrique changent, et qu’il n’est pas à exclure que ce nouveau type de motorisation se sera généralisé d’ici l’arrivée de la prochaine génération de la Miata : « Les préférences des personnes qui aiment conduire des voitures de sport pourraient changer, nous devons donc réfléchir à la direction que nous prendrons. Je n’ai pas de réponse pour le moment, mais nous devons fabriquer un véhicule que les gens peuvent posséder sans craindre d’être la cible du législateur puisqu’elle ne répond pas aux nouvelles normes environnementales ».

Affaire à suivre !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer