BMW

Actualité / BMW

Il parcourt 277.000 kilomètres avec les freins d’origine de sa BMW i3

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
Si l'aspect écologique du véhicule électrique nous semble encore discutable, son avantage certain est d'être bien moins coûteux en entretien qu'un véhicule thermique. La preuve une fois de plus avec ce possesseur d'une BMW i3, qui a parcouru 277.000 kilomètres avec ses freins d'origine.

Bien que les freins ne représentent pas un poste de dépense énormissime sur une voiture compacte, il est intéressant d’apprendre que le propriétaire d’une BMW i3 a réussi à tenir ses freins (disques et plaquettes) d’origine durant 277.000 kilomètres.

Il faut dire que contrairement à un véhicule thermique classique, une voiture électrique est très souvent dotée d’un système de freinage régénératif, qui va ralentir le véhicule non pas par les freins, mais par le moteur, qui en profite au passage pour renvoyer de l’énergie dans la batterie. Grâce à cela, le conducteur profite d’un freinage très efficace sans avoir à actionner la pédale de frein.

Vidéo : Il perd un pneu de sa BMW M6 sur le Nürburgring

Interviewé par nos confrères de BMWBlog, le propriétaire explique qu’il n’utilise ses freins qu’en cas d’urgence, ou pour stopper complètement le véhicule. Rappelons qu’en plus des économies liées à la durée de vie des freins, un véhicule électrique n’a pas à subir de vidanges périodiques ou de remplacement de filtres. Selon l’ADAC, un véhicule électrique est généralement 20% moins onéreux à entretenir qu’un véhicule thermique de même type.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer