Audi

Actualité / Audi

Audi mise sur les bouteilles PET usagées pour la fabrication des sièges de l’Audi A3

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
En attendant la présentation de la nouvelle A3, Audi nous explique déjà comment les revêtements des sièges seront produits.

Afin d’axer le développement de sa nouvelle A3 sur une base plus propre, Audi ne se contentera pas que de travailler sur ses motorisations. En effet, le constructeur nous explique via un communiqué que de nombreux composants de la compacte sont produits à base de matériaux recyclés.

A titre d’exemple, la marque aux quatre anneaux nous explique que le revêtement des sièges est désormais en partie composé de PET recyclé, issu de bouteilles d’eau.  Jusqu’à 89 % du textile utilisé est constitué de bouteilles PET recyclées, qui sont transformées en fils selon un processus complexe. Il en résulte des tissus qui garantissent les mêmes normes de qualité en termes d’apparence et de toucher que les tissus de garniture classiques.

Quand les bouteilles jetables arrivent à l’usine de recyclage, elles sont triées par couleur, taille et qualité. Les matières étrangères, telles que les bouchons, sont séparées. Un moulin écrase ensuite les bouteilles en galets qui sont lavés, séchés et fondus. Des buses forment des brins de plastique continus. Une fois qu’ils ont séché, une machine les coupe en petits morceaux. Il en résulte des granulés, également connus sous le nom de recyclats, qui subissent une extrusion pour créer des fils. Enroulés sur des bobines, ceux-ci sont utilisés au stade final pour fabriquer des matériaux.

Audi doit rappeler ses e-tron pour un risque d'incendie

Au total, jusqu’à 45 bouteilles PET d’une capacité de 1,5 litre sont utilisées par système siège. En plus de cela, 62 bouteilles PET supplémentaires ont été recyclées pour créer les tapis de la nouvelle Audi A3. À bord, d’autres parties sont également de plus en plus constituées de matières premières secondaires. C’est le cas par exemple des matériaux isolants et des absorbeurs, de la garniture des panneaux latéraux du coffre à bagages, du plancher de chargement et des tapis.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer