Jeep

Jeep doit rappeler plus de 30.000 Wrangler et Gladiator suite à un problème d’embrayage

Coup dur pour FCA, qui va devoir rappeler 33.237 Wranglers et Gladiators, suite à la découverte d'une anomalie au niveau de l'embrayge, sur les versions manuelles.

Dans nos contrées, le dernier Jeep Wrangler ne peut s’associer qu’à une boîte automatique à huit rapports, issue de la gamme ZF. Dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis, il reste possible d’opter pour une boîte de vitesses mécanique à six rapports.

C’est d’ailleurs cette dernière qui semble poser problème, au vu de la campagne de rappels que FCA s’apprête à lancer pour le Wrangler et sa variante pick-up. En effet, d’après plusieurs analyses, le plateau de pression de l’embrayage serait défectueux. Les résultats de l’enquête menée par la NHTSA indiquent que ce dernier pourrait surchauffer, suite à une friction.

Cela pourrait donc se traduire par des dommages conséquents au niveau de la transmission, sans compter les risques que représentent une telle casse en état de marche. Les cas les plus sérieux pourraient également se solder par le déclenchement d’un incendie, suite à la projection de débris extrêmement chauds non loin de matériaux inflammables.

D’après certaines sources, le constructeur serait déjà sous le couvert de 35 réclamations de garantie depuis le 20 février, concernant ce problème. Les modèles concernés sont des Wrangler produits entre le 23 août 2017 et le 13 février 2020. Du côté du Gladiator, plus récent, la plage s’étend du 21 décembre 2018 au 20 février 2020. Au total, 33.237 véhicules sont à priori concernés par l’anomalie.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer