BMW

Essai : BMW Série 3 Touring G21 (330d)

Véritable modèle à succès, la BMW Série 3 s’est offerte une septième génération en 2019, d’abord dans sa version berline. Plus récemment, le constructeur à l’hélice a présenté sa variante Touring, qui dispose également d’un très grand intérêt auprès des familles et entreprises !

Représentant environ 50% des ventes du modèle, la Série 3 Touring possède une place de choix dans la gamme BMW. Dynamique, spacieuse et technologique, elle dispose d’un bon nombre de cartes pour séduire une clientèle large, allant du représentant de commerce aux familles, en passant par les personnes simplement désireuses de bénéficier d’un grand espace de stockage, sans faire de trop gros sacrifices en terme de plaisir de conduite.

Malgré ses airs plus luxueux que sa devancière, baptisée F31, cette nouvelle “3” Touring ne retourne pas sa veste au slogan de la marque “Freude am Fahren”. Effectivement, les ingénieurs ont rigidifié le châssis de 25%, tout en conservant une répartition des masses 50:50. Si le châssis se veut donc plus ferme, BMW a retravaillé sa suspension, de manière à offrir à cette nouvelle Série 3 un confort revu à la hausse. Visuellement, le break reprend toutes les évolutions de la berline, tout en conservant les proportions de l’ancienne version.

Elle dispose en parallèle d’un coffre au volume revu à la hausse de 5 litres, amenant son volume de stockage à 500 litres, voire 1510 litres en rabattant la banquette.

L’évolution de l’empattement lui permet en plus de fournir plus de place aux occupants arrière. Votre serviteur, du mètre quatre vingt, s’y est trouvé à l’aise, même pour de plus longs trajets. A l’avant, le conducteur et son passager évoluent dans une interface héritée des modèles les plus récents de la marque. Si les “puristes” pourront perdre certains repères, cette nouvelle architecture aura le mérite de séduire une clientèle plus large. Combiné virtuel, écran multimédia tactile et technologies de pointe feront le plaisir des plus “geeks” d’entre nous.

Parmi les fonctions notables du système iDrive BMW, mention spéciale au système Apple CarPlay sans fil, à une connectivité de haut niveau et à la possibilité de relier un compte Spotify directement au véhicule, afin de la rendre totalement indépendante en terme de bibliothèque musicale. Si la qualité de finition était déjà excellente sur la génération précédente, cette nouvelle G20/G21 place la barre encore plus haut. Tous les matériaux utilisés respirent la qualité et l’assemblage est quasi irréprochable.

BMW oblige, les sièges fournis avec le Pack M offrent un très bon maintien, une foule de réglages et un très bon niveau de confort. Nous avons toutefois regretté la position de conduite légèrement plus haute qu’auparavant.

Essai : BMW 745e 2019

Pour cet essai, nous prenons le volant d’un break conçu pour avaler les kilomètres. Il est en effet animé par un excellent six cylindres en ligne 3.0l, délivrant 265 chevaux et 580 Nm de couple. Lié à une transmission intégrale xDrive, ce bloc expédie le break à 100 km/h en seulement 5,4 secondes… Sur autoroute, ce bloc, malheureusement pénalisé par les pouvoirs publics, se montre redoutable sur tous les plans. Entendez par là une consommation d’environ 6 litres aux 100 kilomètres, des pointes à 8l en ayant le pied un peu plus lourd, le tout en offrant un répondant incroyable. Les 265 chevaux et le couple digne d’un camion permettent au break de jouir d’une énorme polyvalence.

Sur autoroute, notre 330d évolue donc dans un confort royal avec une autonomie flirtant avec les 1000 kilomètres. Les bruits de roulements sont moins perceptibles et le confort évolue considérablement.

Il faut attendre d’arriver sur des routes sinueuses pour constater l’évolution du châssis. Malgré la prise de quelques centimètres par-ci, par là, la Série 3 Touring conserve son dynamisme. Elle vire à plat et se montre très saine; presque autant que la berline. La direction feutre toutefois plus les sensations que sur le précédent modèle, bien que sa précision demeure chirurgicale. Le moteur encaisse toutes les sollicitations et se montre infatigable.

Côté tarif, le modèle Touring est majoré de 1850€ face à la berline. L’offre débute donc à 34.150€, avec une motorisation essence, reprise sous l’appellation 18i. Pour notre modèle d’essai, la 330d, il faut entamer la configuration avec un prix de base de 54.550€. En optant ensuite pour le Pack M, incluant une peinture “individual”, des jantes 19 pouces, un intérieur amélioré et des boucliers plus sportifs, il faudra s’acquitter d’une facture de 77.560€, hors remises.

Et si…

Cette nouvelle Série 3 a dû délaisser son côté “minimaliste” au profit de quelques touches “bling-bling”, concurrence oblige, elle n’a définitivement rien perdu de ses capacités de grande routière confortable, encore capable d’offrir du plaisir au volant.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer