SEAT

Facelift / SEAT

Seat met à jour son Ateca : Motorisations améliorées et plus de connectivité

Seat vient d'offrir la mise à jour de milieu de vie de la première génération de son Ateca. Au menu : motorisations optimisées et plus de connectivité.

Ecoulé à 300.000 unités depuis son lancement en 2016, le Seat Ateca suit la voie du succès de son cousin, le VW Tiguan. Afin de le maintenir au goût du jour pour les trois ou quatre prochaines années, Seat vient présenter son premier face-lift, lui permettant de se connecter encore plus, tout en s’équipant de nouvelles motorisations.

Visuellement, le SUV compact évolue avec l’apparition de nouveaux boucliers, de feux à la signature repensée, ainsi que de nouvelles teintes et jantes.

Quatre versions essence sont disponibles, dont un moteur trois cylindres de 1,0 l développant 81 kW (110 ch) et associé à une boîte manuelle. Il fait appel au processus de combustion selon le cycle de Miller et à un turbocompresseur à géométrie variable pour porter l’efficience de cette catégorie de moteur au niveau supérieur.

Le cycle de Miller optimise la commande des soupapes grâce à une fermeture précoce des soupapes d’admission et à un taux de compression plus élevé afin de mieux contrôler le mélange air/carburant et d’améliorer le rendement de 10 %.

Disponible avec une puissance de 110 kW (150 ch), le quatre cylindres de 1,5 l de cylindrée peut être combiné à une boîte manuelle ou à une boîte DSG à double embrayage. Il intègre la gestion active des cylindres et peut ainsi utiliser seulement deux cylindres dans certaines conditions afin de réduire la consommation de carburant et de maximiser l’efficience.

L’option essence la plus puissante est un moteur 2.0 de 140 kW (190 ch) toujours associé à une boîte DSG à double embrayage et à la transmission intégrale 4Drive.

Les blocs TDI de 1,6 l, disponibles auparavant avec la plus petite puissance (85 kW/115 ch), sont remplacés par des moteurs 2.0 TDI. En plus d’offrir de meilleures performances (plus de couple et puissance maximale disponible sur une plus large plage de régime moteur), ces 2.0 TDI permettent une réduction considérable des émissions.

Seat Cupra R : version encore plus radicale de la compacte

La gamme se compose d’un moteur de 2 litres et 85 kW (115 ch) associé à une boîte manuelle à six vitesses.

Une option plus puissante de 110 kW (150 ch) est également proposée, soit avec une boîte manuelle soit avec une boîte DSG à double embrayage. Ce moteur est également disponible avec la transmission intégrale 4Drive (exclusivement avec boîte DSG dans ce cas). Tous les moteurs TDI introduisent un nouveau système SCR à double dosage avec injection d’AdBlue pour réduire significativement les émissions de NOx par rapport aux moteurs diesel de la génération précédente. Résultat, les moteurs diesel de la gamme répondent aux exigences strictes des normes d’émission Euro 6AP.

A son bord, nous retrouvons un nouvel écran pour le système multimédia, allant de 8,25 à 9,2 pouces selon le niveau d’optionnement. Le conducteur peut également compter sur un nouveau cockpit virtuel de 10,25 pouces, permettant d’afficher bien plus de données que les compteurs classiques.

En parallèle à ces quelques nouveautés, Seat confirme une montée en gamme en terme de finition. Le constructeur justifie cela en annonçant l’arrivée de nouveaux matériaux pour les garnitures de portes et l’ajout de surpiqûres contrastantes. Le siège du conducteur est électrique de série et possède huit points de réglage ainsi qu’une fonction de mémoire.

Le nouvel Ateca rejoindra nos routes dans le courant des prochains mois.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer