Dacia

La Dacia Sandero avec 2 étoiles au crash-test : Comment interpréter cela ?

Tout récemment, la nouvelle Dacia Sandero Stepway a été testée par la structure indépendante Euro NCap, spécialisée dans les crash-tests. Elle s'en est sortie avec une note de deux étoiles. Comment interpréter cela ?

Il y a quelques jours, l’organisme Euro NCAP a rendu son rapport de crash-tests concernant la dernière Dacia Sandero. La compacte du constructeur low-cost s’en sort avec une note peu reluisante de deux étoiles sur cinq. Si le cinq sur cinq n’était clairement pas envisagé par le constructeur, cette note de deux étoiles risque de passer moyennement auprès des acheteurs soucieux des résultats obtenus lors de crash-tests.

Toutefois, il reste utile de rappeler que les critères de notation Euro NCAP sont indexés régulièrement, sur base des dernières normes et nouveautés proposées en matière de sécurité routière. Ainsi, en faisant le choix de proposer une voiture très abordable (moins de 10.000€), Dacia a d’entrée de jeu fait le choix de « snober » les toutes dernières « innovations » en matière d’assistances de sécurité. Si elle a le mérite d’intégrer un système de freinage automatique d’urgence, celui-ci ne lui permet pas de briller au score, vu qu’il ne détecte que les voitures, et pas les piétons.

Principalement pénalisée pour les tests de protection des usagers vulnérables de la route et pour son manque d’équipement actif de sécurité, la Sandero s’en sort avec une note satisfaisante pour la protection des adultes et enfants, que ce soit pour les chocs frontaux ou latéraux.

Malgré ses deux étoiles, la nouvelle Dacia Sandero ne doit pas être assimilée à une voiture dangereuse. Principalement plombée par son manque de technologies embarquées, elle s’avère être dans les normes concernant la résistance globale de sa structure.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page