En 2009, BMW ouvrait le segment des SAV (Sports Activity Vehicles) avec le X1. 6 ans plus tard, la marque bavaroise ne compte pas abandonner le secteur, et présente le X1 de nouvelle génération. Rien de totalement nouveau, mais la ligne s’affermit, se rend plus masculine diront les mauvaises langues, et de nouveaux moteurs sont apportés afin de réduire la consommation jusqu’à 17%.

La grande nouveauté, sur cette génération, est principalement de changer de plateforme. Fini la propulsion, on est ici en configuration de base traction, mais le petit SAV peut s’équiper de 4 roues motrices en option. La plateforme de la Série 2 Gran Tourer et de la Mini permet donc à BMW de réduire les coûts sur un modèle qui se vend déjà très bien. Les puristes crieront au scandale, mais sur un véhicule de ce format, la propulsion n’était pas un très grand apport.

Niveau moteurs, on se retrouve en compagnie de trois diesels et deux essences dont la puissance s’étend de 150 à 231 chevaux. A cela peut s’accoupler la transmission intégrale allégée par rapport à l’ancien modèle. La puissance passera au sol via une boîte manuelle à 6 rapports ou une automatique Steptronic à 8 vitesses.

Avec un lancement en octobre prochain, BMW annonce une consommation en baisse qui s’étend de 4,1 à 6,4l/100km en cycle mixte. A vérifier à l’essai mais il s’agit déjà d’une belle progression par rapport à l’ancien modèle.

Pas encore de tarifs annoncés, mais la donne ne devrait pas changer par rapport à la génération précédente.