Prototypes : Certes on retrouve deux LMP2 devant trois Corvette DP, avec le meilleur chrono de Ozz Negri au volant de la Ligier JSP2-HPD #60 du Michael Shank Racing en 1’10″522. Mais ce n’est jamais que 2 millièmes devant la Mazda #55 de Nunez, autant dire rien. Mais plus parlant encore, on retrouve six voitures en 0″875, seules la Corvette DP des frères Taylor, jusqu’alors dominatrice, est reléguée à 1″014 et la DeltaWing à plus de 2″ derrière quatre PC. La bagarre pour la pole promet d’être belle.

Prototypes Challenge : Sur un tracé qui leur convient très bien et amenuise les différences de puissance avec les Prototypes, on retrouve les meilleures Oreca FLM09 à moins de 2 secondes du meilleur chrono absolu. La plus véloce étant la #8 Starworks Motorsport en 1’11″884, devant la #54 CORE Autosport, la #88 soeur et la #52 PR1/Mathiasen Motorsports. Tout ce petite monde se tenant en une grosse demi seconde.

GTLM : Le match Corvette-BMW se poursuit chez les GT « Pros » avec en arbitres les Ford et Ferrari, seules les Porsche semblant en deçà. Pour autant les écarts ne sont pas énormes. Meilleur chrono de ces EL3, la C7.R #3 a tourné en 1’15″223 précède les BMW #25 et #100 et la seconde Corvette. Suivent les deux Ford #67 puis #66 et la Ferrari #62 de Risi Competizione tandis que les deux 911 RSR ferment la marche. Mais si il n’y a que 1″013 entre la #3 et la #62, la meilleure Porsche pointe à 1″384.

GTD : Si c’est encore une Audi qui figure au top de la catégorie, c’est au tour de la #6 Stevenson Motorsports de prendre le relais après la #44 Magnus Racing qui avait dominé les deux premières séances qui se positionne en lanterne rouge cette fois. Derrière la R8 LMS, on retrouve une paire de Lamborghini Huracàn GT3 – la #16 Change Racing et la #48 Paul Miller Racing – et le duo des BMW M6 GT3 du Turner Motorsport, la #97 devant la #96, avant de retrouver la deuxième Audi Stevenson. Mais relativisons car 12 des 13 GT3 roulant en GTD se tiennent en 0″964.