Sur l'un des tracés favoris des acteurs de l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship, la course, spectaculaire, a vu un doublé LMP2 face aux DPi tandis que les catégories GT ont offert leur lot de suspense, le GTLM se jouant à la conso' au bénéfice de Ford tandis que le GTD voyait Christina Nielsen et Porsche retrouver la plus haute marche du podium.

Road America – La Course

  • Prototype : Les LMP2 font la loi

Alors que les débats pour une différenciation entre DPi et LMP2 alimentent les conversations, voilà que les prototypes « à l’européenne » se rebiffent et gagnent des courses ! C’est donc l’ORECA 07 #54 de CORE Autosport qui s’est imposée au terme des 2h40 de course avec un avantage de 2,389 s d’avance sur une autre ORECA, la #99 JDC-Miller Motorsports qui ne devance la Cadillac DPi-V.R #31 Action Express Racing que de… 8 millièmes ! Suivent la litanie de DPi tandis que la troisième Oreca ferme la marche des prototypes classés en ordre utile, la Ligier JSP217 AFS/PR1 Motorsports a abandonné sur sortie de piste.

  • GTLM : Ford à l’économie 

Pour décrocher sa quatrième victoire de la saison, Ford l’a joué à l’économie… de carburant. Un exercice dans lequel la marque à l’ovale bleu s’est érigée en expert. Et c’est sans surprise que la #67 que se partagent Ryan Briscoe et un certain Richard Westbrook s’est imposée avec près de 8 secondes d’avance sur les deux Chevrolet Corvette C7.R, la #4 devançant la #3 de 8 dixièmes.

Viennent ensuite les deux Porche 911 RSR, tandis que les deux BMW M8 GTE ont souffert de problèmes de consommation, perdant toute chance de bien figurer dans le sprint final.

GTD : Wright Motorsport s’impose

Si la Porsche 911 GT3 R #58 Wright Motorsport de Patrick Long et Christina Nielsen (double championne en titre) s’est imposée, il faut saluer la superbe diversité du classement final avec pas moins de sept marques représentées… aux sept première places. Derrière la Porsche, on retrouve la Lamborghini Huracan GT3 #48 du Paul Miller Racing, la Ferrari 488 GT3 #63 Scuderia Corsa complétant le podium pour moins d’une seconde devant la BMW M6 GT3 #96 du Turner Motorsport qui saluait la pige de Markus Palttala, une semaine après la désillusion du Finlandais à Spa et qui avait été rappelé en urgence par Will Turner.