Prototypes : Deuxième pole pour Nunez et Mazda
Pas de surprise en début de séance avec les Corvette DP monopolisant les avant-postes, fortes d’une mise en température de leurs pneus plus rapide que les LMP2 – Ligier et Mazda – ou que la DeltaWing. Mais Tristan Nunez faisait rapidement parler la poudre avec sa Mazda #55. Les deux Mazda étaient d’ailleurs les seules à pouvoir jouer avec les Corvette DP, Michael Shank Racing ayant décidé de confier la qualification à John Pew, seul pilote non-professionnel du peloton des Prototypes et un peu moins véloce en qualifications.

Nunez et Taylor, alors premier et deuxième ne restaient pas en piste jusqu’au bout du temps imparti, ce qui laissait une chance à la concurrence de venir les déloger de la première ligne… sans y parvenir.

Avec un tour en 1’10″126, c’était donc une deuxième pole de la saison – après Laguna Seca – pour Tristan Nunez et Mazda qui plaçait la #70 au troisième rang également.

Prototypes Challenge : Colin Braun un cran au dessus
Fidèle à ses habitudes, la catégorie Prototypes Challenge offrait une séance qualificative intense et passionnante, la différence se faisant purement au pilotage dans cette formule monotype. Le premier à se lancer à l’assaut du chrono étant Colin Braun  au volant des #54 CORE Autosport avec un chrono en 1’12″493, près d’une seconde plus rapide que ses concurrents en début de session. Mais French et la #38 Performance Tech Motorsport ne tardait pas à titiller les champions en titre.

Les réservoir se vidant au fur et à mesure de la séance, les chronos baissaient progressivement également sans pour autant que Braun ne soit battu puisqu’il était le premier – et le seul – à passer sous la barre des 1’12.

L’Oreca FLM09 la plus rapide était finalement la #54 CORE Autosport de Colin Braun en 1’19″946. Deuxième, la #38 de James French pour Performance Tech Motorsport lui concédait 426 millièmes, soit 76 de moins que le troisième, Stephen Simpson avec la #85 JDC-Miller Motorsports.

GTLM : Garcia et la Corvette C7.R #3 en front de meute
Conformément aux essais libres, les Corvette C7.R étaient les premières à placer leur numéro en haut de la feuille des temps, avant que la Ford GT #66 ne leur brûle la politesse. Mais Garcia ne s’en laissait pas compter et replaçait la C7.R #3 au faîte de la catégorie.

Curieusement, les BMW peinaient un peu à se mettre dans le rythme avant de se mêler à la course à la pole; alors que les Porsche étaient moins larguées que précédemment dans le weekend. Mais les 911 se retrouvaient malgré tout à plus d’une seconde et au deux dernières places de la catégorie, alors que la Ferrari de Risi Competizione se retrouvait entre deux eaux, plus rapide que les Porsche, mais bien en peine de titiller les BMW, Corvette et Ford.

Au terme de la session, c’est donc Antonio Garcia qui signait la pole avec la Corvette #3 en 1’15″198 devant la Ford GT #66 de Dirk Müller à 38 millièmes, la deuxième ligne étant composée de la seconde Ford de Richard Westbrook et de la BMW #100 de Lucas Luhr. Les deuxièmes BMW et Corvette suivaient devant la Ferrari – à 0″582 – et les deux Porsche, la meilleure étant la #912 à 1″032. Le Top 6 se tenant en 0″351

GTD : Team Seattle/Alex Job Racing et Riberas en pole
Allait-on avoir un sixième poleman différent en six séances qualificatives cette saison? Avec seulement quinze minutes pour s’exprimer, personne ne perdait de temps à se lancer sur la piste avec pour favorites les Audi qui s’étaient arrogées les trois séances d’essais libres.

Alex Riberas signait le premier chrono significatif en 1’18″958 avec la Porsche 911 GT3 R #23 Team Seattle/Alex Job Racing et il améliorait dans le tour suivant, pressé par plusieurs concurrents. Les débats étaient ouvertes entre Porsche, Lamborghini, BMW et compagnie. L’Audi R8 LMS #6 de Andrew Davis alignée par Stevenson Motorsport se hissait en deuxième place à trois minutes du terme de la session.

Au final, la pole revenait à la Porsche #23 en 1’18″245, avec 0″337 d’avance sur l’Audi #6 et 0″427 sur la Lamborghini #16. Cela dit, on retrouvait 10 voitures en 1″087, de quoi augurer d’un sprint de haut vol dimanche. Plus fort, Riberas était le premier à signer une deuxième pole cette saison!