WEC 2016 Silverstone
Première épreuve du FIA WEC après une édition 2016 des 24 heures du Mans qui marquera l'histoire par sa fin dramatique, les 6 Heures du Nürburgring reviennent à un plateau plus classique. Au programme, 33 bolides et quelques arrivées du côté des pilotes, mais pas de Benoit Tréluyer dans l'Audi #7.

LMP1
L’information principale concerne l’absence de Benoit Tréluyer, le Français s’étant blessé en VTT ne pourra pas accompagner ses comparses André Lotterer et Marcel Fässler qui évolueront donc à deux sur à domicile. En outre, cette visite dans l’Eifel sera leur première épreuve sous la houlette de leur nouvel ingénieur course après que Leena Gade soit partie gérer le service compétition-client de Bentley.

Autre changement, le retour de Mathias Beche chez Rebellion Racing après son interim au sein du Thiriet By TDS Racing en LMP2. Il reprend son poste aux côtés de Nicolas Prost et Nick Heidfeld dans la R-One #12, en lieu et place de Nelson Piquet Jr.

Pour le reste, guère de changement avec les paires d’Audi, Porsche et Toyota – qui voudront prendre leur « revanche » – chez les « usines » et les deux Rebellion face à la CLM en « privés ».

20160417_wec_silverstone_35_b0144-copie

LMP2
Davantage de modifications dans les équipages en LMP2, qui reste la catégorie la plus fournie avec 11 voitures engagées, soit un tiers des effectifs.

En mal de victoire cette saison, G-Drive Racing confirme l’arrivée d’Alex Brundle aux côtés de René Rast et Roman Rusinov, à charge pour ce trio de battre Alpine et réudire l’écart creusé par l’équipe française avec sa victoire au Mans. Nouveau venu chez Strakka Racing également avec Lewis Williamson qui remplacera Dany Watts dans le baquet de la Gibson #42 qu’il partagera avec Nick Leventis et Jonny Kane.

Enfin, chez Manor Racing, Tor Graves et James Jakes seront associés à Antonio PIzzonia qui suppléera Will Stevens.

20160605_24hMansTest_69_d0561-copie

LMGTE-Pro
Outre l’absence programmée des deux Porsche 911 RSR officielles qui s’étaient jointes aux débats dans la Sarthe, c’est surtout du côté d’Aston Martin Racing qu’il faut chercher du changement avec des équipages remaniés avec désormais des équipages à deux pilotes au lieu de trois, à l’instar de la concurrence. Sur la #95, la paire danoise Nicki Thiim et Marco Sørensen sera toujours présente tandis que la #97 sera confiée au duo Darren Turner-Richie Stanaway.

Pas de changement chez AF Corse ou Dempsey/Proton Racing, alors que Ford a lui aussi aménagé un peu son line up après le Mans. Si la #66 reste confié à la paire Mücke-Pla, la #67 aura droit à un trio avec Franchitti-Priaulx et Thincknell qui remplace Johnson reparti rouler outre-Atlantique. Il s’agira donc du seul équipage à trois pilotes de la classe « Pro ».

Le-Mans-Test-Day-2016---Larbre-Competition---Corvette-C7 copie

LMGTE-Am
Seule information pertinente à relever, mais particulièrement plaisante, le retour de Paolo Ruberti derrière le volant de la Corvette C7.R #50 de Larbre Compétition. Pour rappel, l’Italien avait subi une fracture d’une vertèbre lombaire début juin. Très vite remis sur pied, il retrouvera ses équipiers habituels Yutaka Yamagishi et Pierre Ragues.

Liste des engagés aux 6 Heures du Nürburgring