Résultats des EL1 – Red Bull Ring

LMP2 : G-Drive de suite dans le rythme
En tournant en 1’21″809, Tincknell a frappé fort d’entrée de jeu, sa Gibson 015S-Nissan #38 devançant son plus proche concurrent de 0″584. Deuxième donc, la Ligier JSP2-Nissan #23 du Panis-Barthez Compétition poursuit sur la lancée de son bon début de saison. Pour compléter le top 5, on retrouve un trio d’ORECA 05-Nissan, la #21 Dragon Speed précédant la #46 Thiriet by TDS Racing et la #33 EURASIA Motorsport, cette dernière concédant à peine plus d’une seconde.

LMP3 : Panis-Barthez Compétition en tête de meute
En forme dans la catégorie reine, l’écurie de l’ex-pilote de F1 et de l’ex-gardien des Bleus l’est tout autant dans la classe la plus fournie – 19 LMP3 pour 11 LMP2 et 8 LMGTE – exclusivement composée de Ligier JSP3-Nissan.

La plus véloce est donc la #16 française en 1’26″644, devant les #3 et #2 United Autosport, respectivement distancées de 0″241 et 0″355. Mais les débats sont vraiment serré avec déjà 7 voitures se tenant en moins d’une seconde.

LMGTE : Proton Competition prend ses marques
Avec 8 voitures engagées, le LMGTE fait office de petit poucet dans ce peloton de l’ELMS. Face à la pléiade de Ferrari F458 Italia GTE – 5 concurrents sur 8 – les Porsche 911 RSR de Proton Competition ont trouvé un terrain de jeu à leur mesure sur le Red Bull Ring, se plaçant aux premier et troisième rangs de ces EL1, la #88 et la #77 encadrant la Ferrari JMW Motorsport #66. Meilleur chrono donc pour la #88 de Cairoli en 1’28″824 qui voit cinq autres LMGTE le suivre à moins d’une seconde, dont l’Aston Martin V8 Vantage GTE #99, quatrième de cette séance inaugurale.