ELMS

Déclaration d'après course / 4 Heures du Red Bull Ring

Duqueine Engineering à un souffle de la victoire

Après avoir passé le drapeau à damiers en tête de la catégorie LMP3, Dino Lunardi, David Droux et David Hallyday pensaient avoir écrit une des plus belles pages de l’histoire naissante du team Duqueine Engineering en remportant la première victoire de l’équipe en European Le Mans Series. Malheureusement, la Ligier JS P3 N°19 se voyait infliger, après la course, une pénalité de 4 secondes, privant ainsi Duqueine Engineering de son premier succès sur la scène européenne pour moins d’une seconde...

Si la déception est bien sûre très forte après avoir perdu la victoire sur une décision des commissaires, la performance n’en reste pas moins de taille avec une deuxième place, premier podium européen pour l’équipe de Gilles Duqueine et Yann Belhomme. Brillant sur le tracé autrichien, l’équipage de la N°19 pourra se consoler en repartant du Red Bull Ring à une prometteuse deuxième place au championnat.

Du côté de la N°20, le week-end s’est révélé plus compliqué pour le tout nouveau trio, Antonin Borga remplaçant Romain Iannetta jusqu’à la fin de saison. Après avoir connu des soucis lors des essais libres 2, les trois pilotes n’ont pu trouver le rythme idéal sur un tracé exigeant. Maxime Pialat, Eric Clément et Antonin Borga terminent finalement à la 11ème place du classement LMP3.

© V-Images
© V-Images

Autre grande première du week-end, Duqueine Engineering engageait deux Renault RS 01 en RS Trophy, championnat organisé en  support de l’ELMS. Invités par Renault Sport, Diego Mejia et Ben Anderson (N°16) terminent à la dernière position de la course d’endurance, que Lonni Martins et Christophe Hamon (N°17) n’ont pu terminer après avoir reçu un drapeau noir pour avoir dépassé les limites de la piste. Les deux complices qui partageait en début de saison la Ferrari 458 GT 3 terminent respectivement les courses individuelles au 4ème et 8ème rang.

Avec un premier podium en ELMS et quatre voitures en piste lors de ce week-end autrichien, le bilan global reste largement positif pour l’équipe basée au Pôle Mécanique d’Alès. Après un repos estival bien mérité, Duqueine Engineering repartira en quête de victoire fin août au circuit Paul Ricard, lors de la prochaine étape du championnat européen d’endurance.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page