Blancpain Endurance Series

Interview / 24 Heures de Spa-Francorchamps

Franck Perera : « Un bon coup à jouer avec ISR »

Franck Perera, forte tête de l'équipe ISR en ce début de saison sur les séries SRO, a disputé la Super Pole de ces Total 24 heures de Spa. Qualifié 8ème sur la grille de départ, le français est confiant pour une course qu'il aurait dû à l'origine disputer sur une Aston Martin Vantage de son ancien employeur, TDS.

Franck, vos performances en début de saison ont été remarquables pour beaucoup de gens, qu’en pensez-vous ?

Le début de saison a été très bon, en effet. De plus, tout s’est fait très rapidement avec ISR puisque j’étais attendu dans le programme Aston Martin GTE du TDS Racing. Malheureusement, tout est tombé à l’eau à l’approche des tests hivernaux. J’avais déjà des contacts avec ISR et tout s’est fait relativement vite. Il y a eu beaucoup de préparation à faire, mais dès que j’ai mis le pied dans la voiture, tout s’est bien passé et depuis je me régale. J’ai aujourd’hui la chance d’être dans un team et une voiture sérieuse et nous avons montré nos qualités. Depuis le début de saison, on fonctionne vraiment bien, dès que je suis dans la voiture, je suis le plus rapide de l’équipage et très souvent des Audi, que ce soit en course comme en qualifications et ce sur presque tous les meetings. C’est vraiment un bon retour par rapport à la préparation minime qu’on a eu en comparaison de WRT. Pour le moment, le week-end se passe bien, on est allé en Super Pole en ayant utilisé que deux trains de pneus sur trois. Une meilleure place aurait été possible en qualification hier soir, mais on voulait garder le train de pneus pour la course.

L’objectif du week-end est donc la victoire de catégorie, si ce n’est plus ?

Oui, l’objectif est de marquer le plus de points au championnat tout au long de la course. On joue le titre en Pro-Am en étant deuxième du classement, et je pense qu’on a un bon coup à jouer avec Nicolas Lapierre qui vient nous épauler ce week-end.

Comment s’est passé le changement entre TDS et ISR ?

J’avais déjà des contacts avec ISR et malgré le fait que je sois prévu en GTE, je voulais quand même faire quelques manches de Blancpain avec une équipe sérieuse. C’est un championnat que j’aime beaucoup, qui grossit énormément en qualité comme en quantité. Un ami à moi travaillait chez eux l’an dernier donc j’ai eu l’occasion d’observer leur façon de faire et comme tout a capoté avec TDS, les contacts se sont fait très vite juste avant les tests au Paul Ricard. En peu de temps, on était vite dans les temps de Laurens Vanthoor donc on est parti sur cette base en structurant au fur et à mesure pour monter en puissance.

Toute l’actualité et les résultats des Total 24 Heures de Spa en un clic ! 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page