WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'avant course / Road America

La Viper à Road America pour renouveler sa victoire de 2015

Victorieux en 2015 à Road America, Ben Keating et Jeroen Bleekemolen tenteront de renouveler ce succès ce weekend à Elkhart Lake avec leur Dodge Viper GT3-R ViperExchange/Gaz Monkey Garage préparée par Riley Motorsport.

Keating et Bleekemolen avaient emmené la Viper #33 à la victoire en GTD l’an dernier, de bon augure selon Ben Keating : S’il y a bien un circuit en Amérique du Nord qui convient parfaitement à la Viper GT3-R, c’est Road America. Tout s’annonce pour le mieux, Jeroen et moi adorons cet endroit, et avec un peu de réussite, Road America nous le rendra aussi bien en 2016 que ce fut le cas en 2015. »

Un sentiment partagé par son équipier qui reviendra en droite ligne des Total 24 Heures de Spa : « J’adore Road America. J’y ai couru à six reprises, pour quatre victoires, une deuxième et une quatrième place. Donc ce ne fut jamais un mauvais weekend, et ça en fait le circuit où j’ai connu le plus de succès en Amérique. »

Road America est un circuit unanimement admiré et respecté par Keating, Bleekemolen et les autres concurrents de la série IMSA, comme l’explique Keating : « Road America est un circuit qui atout. Je pense que c’est un tracé qui récompense le courage. Il y a tant de virages rapides, de risques et de zones de très gros freinages. C’est une piste fantastique tant que tout va bien, mais ça peut tourner mal très rapidement. Avoir confiance en votre voiture est primordial. Vous devez savoir ce qui peut petre répété tour après tour. Sinon, vous ne pourrez pas prendre les risques nécessaires pour signer un tour rapide. »

En cas de succès ce weekend, il s’agirait du second cette saison pour ViperExchange.com après la victoire à Detroit début juin, et permettrait à Keating, Bleekemolen et la Viper #33 de rester en lice dans les classements Pilotes et Teams en GTD, où ils figurent au quatrième rang avec 186 points suite à leur troisième place il y a deux semaines à Lime Rock. Ce qui ne leur laisse qu’une marge d’un petit point sur le cinquième et autant de retard sur le troisième, pour 13 unités à combler sur le deuxième du classement et le double sur les leaders.
“J’espère que nous pourrons réduire à nouveau l’écart qui nous sépare des leaders du championnat (la Ferrari #63 Scuderia Corsa de Nieslen-Balzan, ndlr) afin de nous mettre en bonne position pour la fin de la saison, » confie Bleekemolen.« Vous avez besoin d’un bon équilibre dans les sections à haute vitesse et une bonne balance aérodynamique également à Road America. Il vous faut de l’appui pour les virages rapides mais en même temps pas trop de trainée dans les lignes droites. »
Ne disposant pas toujours du même rythme en course que leurs concurrents Bleekemolen, Keating et leur Viper ont néanmoins sur signer de bons résultats grâce à l’intelligence stratégique et à l’efficacité aux stands de l’équipe Riley Motorsport, comme le confirme Keating : « L’équipe Riley a été absolument fabuleuse jusqu’ici cette saison. Tout bonnement spectaculaire. Bien entendu nous avons parfois bénéficié de neutralisations qui tombaient parfaitement et avons été chanceux avec certains ravitaillements, mais l’équipe a toujours tourné comme une horloge. Ce qui me rend d’autant plus fier de travailler avec ces gars. »
Et son équipier, qui a couru dans de nombreux championnats au sein d’équipes de très haut niveau de confirmer : « Je le savais déjà mais ils le prouvent course après course. Riley Motorsport est l’un des meilleurs teams au monde. »
Road America, qui est le plus long tracé de la saison en IMSA avec un peu plus de 6,4 kilomètres, arrive après Lime Rock, qui était de plus court avec seulement 2,4 bornes. Un élément qui ne manquera pas de jouer un rôle prépondérant dans l’établissement de la stratégie. D’autant plus qu’avec seulement 2h40 de course, l’épreuve sera un véritable sprint et décider de rentrer un tour plus tôt ou plus tard pourra changer complètement la physionomie de la course.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page