WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de course / Road America

Mi-course : Mazda garde la main, Ford la prend en GTLM

Le départ était donné sans encombre sur un tracé de Road America baigné de soleil et battu par un vent léger, une météo typique du Wisconsin à cette période de l'année et qui offrait aux protagonistes les meilleures conditions pour se disputer la tête de chacune des 4 catégories au long des 6,4km du circuit.

Prototypes :
Si la Mazda #55 s’élançait en tête de la meute, la Ligier #60 partait derrière les PC, dernière des prototypes suite à sa pénalité en qualifications. Bomarito ne manquait pas son envol et conservait les commandes de la course devant les Corvette DP #5 et #10 et la deuxième Mazda tandis que Goossens prenait la cinquième place avec la #90 devant la #31 de Curran. Las, la Mazda #70 de Tom Long repassait derrière le mur des stands après 6 tours seulement.

Le premier FCY permettait à John Pew de revenir dans le sillage direct des autres Prototypes avec la Ligier, tandis que la Mazda rescapée menait devant les quatre Corvette DP et la DeltaWing. Bomarito alignait les meilleurs tours en course avec la #55, ne laissant pas l’occasion à Fittipaldi et Taylor de se rapprocher. Les deux voitures Action Express Racing étant les premières à ravitailler pour un Full Service (pneus, carburant et pilote), imitées par la Ligier Michael Shank Racing un tour plus tard.

Le leader et les Corvette DP du Wayne Taylor Racing et de Visit Florida Racing passaient également aux stands et Tristan Nunez repartait devant la #31 de Cameron, mais derrière la #5 de Barbosa. Tout le monde sauf la Mazda effectuait un deuxième passage par les stands lors de la deuxième neutralisation. Une opération qui ne réussissait pas à Action Express Racing, les deux autres Corvette DP passant devant elles, la #10 devant la #90.

1 > Mazda Prototype #55 – Mazda Motorsports
2 > Corvette DP #10 – Wayne Taylor Racing
3 > Corvette DP #90 – Visit Florida Racing

Prototypes Challenge :
James French ne se faisait pas prier pour conserver la première place des Oreca FLM09 avec la #38 Performance Tech tandis que la #85 JDC-Miller sortait de la piste au troisième tour, mettant un terme à toute ambition de podium.

La #26 BAR1 Motorsports de Yount partait en tête à queue et ne parvenait pas à relancer son moteur, provoquant la première neutralisation FCY (Full Course Yellow). Le drapeau vert ne changeait rien à la mainmise de French avec la #38 devant la #52 PR1/Mathiasen d’Alon et la #8 Starworks.

Au sortir du premier passage par les stands, la #52 PR1/Mathiasen prenait les commandes devant le leader initial, la #38, le Top 3 étant complété par la #8 Starworks alors que la #54 CORE Autosport était remontée à la quatrième place. La #88 partait en tête à queue et provoquait un deuxième FCY qui n’avantageait personne, tout le monde ayant déjà ravitaillé. Mais curieusement, nombreux étaient les FLM09 à repasser par les stands pour changer de pilote et ravitailler avant même la mi-course durant ce deuxième FCY. Au bénéfice de la #52 qui se plaçait en première place devant la #8 et la #85, tandis que la #38 rétrogradait au quatrième rang.

1 > Oreca FLM09 #52 – PR1/Mathiasen Motorsports
2 > Oreca FLM09 #8 – Starworks Motorsport
3 > Oreca FLM09 #85 – JDC-Miller Motorsports

GTLM :
Partant en première ligne, Pilet sortait très large au premier virage avec la Porsche #911 pour prendre la tête devant la Ford #66 de Müller qui se retrouvait sous la pression de Fisichella avec la Ferrari #62. Le poleman rétrogradait rapidement en cinquième place alors que la voiture soeur et les deux BMW étaient lancées dans une remontée folle après être parties en queue de peloton derrière les GTD.

Müller sortait à trois virages de la fin du deuxième tour avec la Ford #66, endommageant sa direction et rentrant à son stand au ralenti, laissant les Porsche 911 RSR encadrer la Ferrari 488 GTE aux avant-postes du GTLM, devant la paire de Corvette C7.R, la Ford #67 et les BMW. La #66 repartait après avoir réparé le bris de suspension dont elle avait été victime avec 5 tours de retard.

Le restart voyait les deux Porsche prendre les devants, suivies de la Corvette #3 de Garcia devant la Ferrari de Fisichella qui sortait large au virage 3, se retrouvant sous la menace directe du reste du peloton GTLM. Fisichella reprenait la troisième place derrière les 911 RSR qui ne parvenaient pas à creuser l’écart, voyant la Ferrari passer la #912 et mettre la pression sur la #911, Fischella prenant finalement le meilleur sur Pilet non sans s’appuyer un peu sur la Porsche. Des 911 RSR qui commençaient à souffrir avec leurs gommes après 45 minutes de course, permettant à la C7.R #3 de Garcia et à la Ford #67 de Briscoe de revenir sur elles.

La première salve de ravitaillements permettait à la Ford #67 de dépasser la Ferrari et de repartir devant les Porsche, la #911 prenant le meilleur sur la 488 GTE pour la deuxième place.

1 > Ford GT GTE #67 – Ford Chip Ganassi Team
2 > Porsche 911 RSR #911 – Porsche North America
3 > Ferrari 488 GTE #62 – Risi Competizione

GTD :
Départ sans accrocs dans la classe la plus représentée du plateau, Ribeiras maintenant la Porsche Team Seattle/Alex Job Racing #23 en tête devant l’Audi #6 Stevenson Motorsports de Davis et la Viper #33 ViperExchange de Keating. La neutralisation permettait à tout le monde de repartir avec des écarts réduits à néant.

La Lamborghini #48 tentait une stratégie différenciée en rentrant après 28 minutes de course pour chausser des gommes neuves et faire le plein, tandis qu’en tête la deuxième Audi Stevenson – la #9 – venait s’intercaler entre la voiture soeur #6 et la Viper #33, ces trois-là suivant toujours la Porsche #23.

Sur une stratégie décalée, la Huracàn GT3 #48 prenait la tête après le premier passage aux stands « normal » devant la Porsche #23 et la Viper #33 qui avait gagné une place dans la pit-lane grâce au travail de Riley Motorsport. Suivaient en rangs serrés les deux Audi Stevenson – #6 et #9 -, la Porsche #73, la Ferrari Scuderia Corsa #63, la Porsche #77 – elle aussi sur une stratégie différente – et les deux BMW du Turner Motorsport. Mais le passage à la mi-course voyait l’ordre changer un peu.

1 > Dodge Viper GT3-R #33 – ViperExchange/Gaz Monkey Garage
2 > Audi R8 LMS #6 – Stevenson Motorsports
3 > Audi R8 LMS #9 – Stevenson Motorsports

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page