WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'après course / Road America

Podium inespéré pour BMW Team RLL à Road America

Après s'être élancées en fond de grille, derrière les 39 autres concurrents de l'épreuve, les deux BMW M6 GTLM du Team RLL ont remonté le peloton méthodiquement pour finalement placer la #100 sur la troisième marche du podium. Une fin inattendue pour les coupé bavarois en GTLM.

En signant son premier podium de la saison – le soixantième de BMW Team RLL depuis ses débuts en 2009 – le duo Lucas Luhr-John Edwards a enfin brisé le signe indien qui lui collait à la peau depuis le début de saison. La deuxième voiture de l’équipe, emmenée par Bill Auberlen et Dirk Werner bouclait elle aussi 70 tours pour croiser la ligne d’arrivée en huitième position au terme d’une épreuve remportée par la Corvette #4.

En raison d’une infraction au règlement régissant la motorisation lors de la séance qualificative, les chronos des deux voitures étaient annulés par l’IMSA et Luhr avec la #100 et Auberlen dans la #25 devaient prendre le départ en queue de peloton aux 40ème et 41ème positions. Il leur fallait cinq tours pour prendre la mesure de toutes les GTD, Auberlen emmenant Luhr dans son sillage à 21″ des leaders du GTLM. La première neutralisation survenait après seulement 14 minutes de course et permettait aux deux hommes de combler l’écart avec leur concurrents. Après une demi-heure, Auberlen était septième devant Luhr avec seulement 4″ de retard sur la voiture de tête dans la catégorie. Le premier ravitaillement intervenait après près d’une heure de course. Luhr rentrait au 23ème tour pour céder le volant de la #100 à Edwards, imité par Auberlen deux boucles plus tard qui laissait Werner prendre place dans le baquet de la #25.

Le point à la mi-course voyait Edwards sixième et Werner huitième avec 33 tours bouclés dans les deux cas. John Edwards hissait la #100 en quatrième position quatre tours plus tard, alors que Werner tentait un pari en ravitaillant au tour suivant, sous drapeau vert, avec pour objectif de rester en piste sans repasser par la voie des stands durant les 67 minutes de course restantes là où l’ensemble des concurrentes devraient y passer. Une manoeuvre qui nécessitait cependant qu’une neutralisation vienne prêter main forte à la M6 #25 pour regagner les positions perdues. Malheureusement, la deuxième neutralisation arrivait trop tard pour que le pari soit gagnant.

De son côté, Edwards ravitaillait au 47ème tour, toujours dans le paquet de tête lorsque la troisième et dernière période de safety car avait lieu à 13 minutes du terme. Il restait 5 minutes quand le drapeau vert était à nouveau brandi, pour une dernière chevauchée sauvage. Dans le dernier tour, la Porsche #911 et la Ferrari #62 partaient à la faute et permettaient à Edwards de monter sur le podium avec une troisième place synonyme de premier podium de l’année pour la M6 GTLM #100.

« Je pense que nous devons nous sentir plutôt heureux au vu d’où nous partions, » déclarait Bobby Rahal, Team Principal. « Ce fut une course sans problème pour nous et nous avons été en mesure de tirer parti des erreurs de certains de nos concurrents. Globalement je suis satisfait, mais quand vous êtes aussi proche de la tête c’est frustrant. Je suis content après le désastre de Lime Rock que nous ayons bien récupéré et le mérite en revient à l’équipe qui a su changer les voitures aussi rapidement. Maintenant, place à la prochaine course au VIR. »

© BMW AG
© BMW AG

John Edwards, BMW M6 GTLM #100 (3ème): “Ce serait injuste de dire que nous n’avions pas le bon rythme depuis le début de l’année, mais avons eu une tonne de malchance. Nous étions dans une bonne bagarre avec quelques autres voitures, mais le dernier FCY a rapproché tout le monde. Ce fut un peu chaotique mais nous en sommes sortis avec un podium. Ce fut vraiment agréable d’affronter Tommy (Milner), car ce fut propre. J’ai vraiment apprécié cette course et c’est génial de goûter à nouveau au champagne. »

Lucas Luhr, BMW M6 GTLM #100 (3ème): “Nous décrochons enfin un bon résultat, même si ce fut un peu chanceux en fin de course. Mais sur l’ensemble du weekend, nous avons été dans le rythme et eu la performance qu’il fallait, à l’exception des qualifications. Je pense que désormais nous sommes débarrassés du chat noir qui nous portait la poisse. Pour tous les gars de la #100, c’est génial car nous commencions à être frustrés. Pour nous tous, c’était le bon jour. »

© BMW AG
© BMW AG

Bill Auberlen, BMW M6 GTLM #25 (8ème): “Bravo à la #100. Ils ont fait de l’excellent boulot. Ce fut un de ces weekends où nous n’étions pas arrivé du bon pied, et nous n’avons jamais trouvé notre foulée. Chaque petite chose qui pouvait aller de travers l’a fait, mais cette équipe n’abandonne jamais. »

Dirk Werner, BMW M6 GTLM #25 (8ème): “Ce fut une dure journée pour Bill et moi. Nous n’avons pas connu une bonne entame de weekend et ça c’est confirmé en course. Nous avons tenté quelque chose en espérant un peu de chance lorsque nous avons ravitaillé en avance, mais ça n’a pas été le cas. Bien entendu le weekend fut difficile, mais c’est une bonne chose pour l’équipe que la #100 ait obtenu un podium. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page