ELMS

Résumé de course / 4 Heures du Paul Ricard

H+2 : Thiriet by TDS Racing mène sans trembler

Donné sous un soleil radieux et avec un vent bien présent, le départ de ces 4 Heures du Paul Ricard ne réservaient pas de surprise particulière et la course était lancée sur un tempo très élevé. Après deux heures, la situation s'est déjà un peu décantée dans les différentes catégories.

LMP2 : S’élançant en pole, l’Oreca 05-Nissan #46 du Thiriet by TDS était clairement annoncée comme favorite pour cette épreuve à domicile. Mike Conway gardait l’avantage sur Nicolas Lapierre dans l’Oreca #21 Dragon Speed pour un premier tour qui voyait la BR01 #32 prendre la troisième place à la Ligier JSP2 #41 du Greaves Motorsport et la Gibson #38 G-Drive Racing entamer sa remontée pour se hisser en sixième position derrière la #41 Greaves qui s’était depuis fait dépasser par l’Oreca 05 #33 Eurasia Motorsport et la Ligier #23 Panis-Barthez. Les deux leaders se tenaient en 2″ mais en comptait une bonne dizaine supplémentaire d’avance sur le reste de la meute, les quatre suivants offrant un beau spectacle.

La première salve de ravitaillements voyait la Gibson G-Drive rester plus longtemps en course et repartir ensuite au troisième rang. Mais les deux leaders restaient aux commandes poursuivant de plus belle leur lutte pour la tête. Mais si les deux premiers avaient changé de pilote, plaçant le Silver au volant, la Gibson voyait Tincknell poursuivre et s’emparer de la deuxième place, à 15 secondes de Thiriet en tête. De son côté, la #23 repassait une deuxième fois par la pit lane après 1h05 de course, plongeant au classement.

Hedman sur la #21 rétrogradait au fil des minutes, laissant la troisième place à la BR01 SMP et redescendant en sixième place, devancé également par la #33 Eurasia et la #41 Greaves. Le Full Course Yellow à 20 minutes de la mi-course aidait le TDS Racing et SMP Racing qui n’avaient pas encore effectué leur deuxième ravitaillement et conservaient facilement leur deux premières places devant la #38 du G-Drive Racing. Belle opération pour ALgarve Motorsport avec la Ligier #25 qui remontait en cinquième position, juste derrière la JSP2 de Greaves Motorsport.

1 > Oreca 05-Nissan #46 – Thiriet by TDS Racing
2 > BR01-Nissan #32 – SMP Racing
3 > Gibson 015S-Nissan #38 – G-Drive Racing

LMP3 : Départ plus animé dans la « coupe Ligier JSP3 » qui voyait la #6 partir en toupie après trois virages sans dommages. C’est la nouvelle venue #26 Tockwith Motorsport qui prenait les commandes en début de course devant la #9 GRAFF, la #2 United Autosport et la #16 Panis-Barthez Compétition. La #11 EuroInternational venait se mêler aux débats.

Jusqu’alors leader, la #26 des néophytes de Tockwith Motorsport manquait son premier ravitaillement et perdait la première place au bénéfice de la #9 GRAFF et surtout de la #19 Duqueine Engineering qui profitait de cette première salve de passage aux stands pour remonter aux avant-postes. Très en verve, la #11 EuroInternational prenait la tête devant la #9 GRAFF qui suivait à une poignée de secondes tandis que la #7 Villorba Corse complétait le Top 3 devant les premiers leaders de Tockwith Motorsport et la #6 360 Racing. Mais la bagarre était bien de mise et le classement changeait encore au passage de la mi-course avec le deuxième round des ravitaillements

1 > Ligier JSP3-Nissan #9 – GRAFF
2 > Ligier JSP3-Nissan #26 – Tockwith Motorsport
3 > Ligier JSP3-Nissan #6 – 360 Racing

LMGTE : Certes plus rapide aux essais, tout le monde voyait l’Aston Martin rétrograder progressivement face à l’armada des Ferrari. Et ça ne manquait pas avec quatre italiennes qui prenaient le pas sur la britannique qui rétrogradait au cinquième rang, la plus véloce des 458 Italia étant la #55 AF Corse devant la #66 JMW Motorsport et la #56 AT Racing.

C’était par contre un weekend noir pour la Porsche 911 RSR #88 de Proton Competition qui rentrait à son stand après 9 tours, sujette à des soucis mécaniques. De son côté, la Ferrari AF Corse #51 se retrouvait au ralenti après un peu plus de 40 minutes alors qu’elle était septième de la catégorie.

La Ferrari #66 JMW était la première à passer par son stand pour ravitailler, et elle repartait en première position devant la #56 AT Racing, la #60 Formula Racing et la #55 AF Corse. Petit à petit, l’Aton Martin remontait au classement, se hissant en quatrième position. La voiture de JMW profitait du FCY pour faire son deuxième passage au stand et repartir malgré tout deuxième et récupérait rapidement les commandes du LMGTE.

1 > Ferrari 458 Italia GTE #66 – JMW Motorsport
2 > Aston Martin Racing V8 Vantage GTE #99 – Beechdean AMR
3 > Ferrari 458 Italia GTE #56 – AT Racing

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page