WeatherTech SportsCar Championship

Déclaration d'après course / Virginie

Leadership accru pour Nielsen-Balzan et la Scuderia Corsa après le VIR

Malgré une septième place au terme d'une course compliquée, Christina Nielsen et Alessandro Balzan repartent avec un avantage augmenté au championnat avec leur Ferrari 488 GT3 #63 de la Scuderia Corsa. Bilan positif donc après ce qui fut la course la plus difficile pour eux cette saison.

Dès l’entame de l’épreuve, une excursion en hors-piste de la Ferrari #63 lui faisait perdre quelques places et imposait un premier arrêt prématuré pour dégager le radiateur de toute l’herbe qui l’obstruait, alors qu’une crevaison coûtait davantage de temps encore avec un arrêt avancé au stade de la mi-course. Pourtant, Balzan était alors en mesure de hisser la 488 GT3 en sixième position avant d’écoper d’une pénalité pour un excès d’overboost qui le rétrogradait au huitième rang du GTD. Une place à laquelle il terminait la course avant d’apprendre qu’une des GTD le devançant était exclue du résultat final. De quoi replacer la Ferrari #63 Scuderia Corsa au septième rang du classement de cette épreuve et étendre le leadership au championnat à 20 points.

« Ce circuit est particulièrement compliqué quand il s’agit de trouver de l’adhérence, plus encore avec le trafic, » expliquait Christina Nielsen. « Malheureusement, j’ai récolté un peu d’herbe, ce qui nous a coûté quelques secondes. Alessandro Balzan faisait du très bon boulot mais manqua de chance en subissant une crevaison. Heureusement pour nous, c’était proche du moment prévu pour le prochain ravitaillement donc nous avons géré la chose. C’eut pu être pire. Ce ne fut clairement pas la course que nous aurions aimé, mais c’est ainsi. Vous connaissez ce genre de déroulement une fois toutes les x lunes. Je suis incroyablement reconnaissante de travailler avec ces gars-là qui sont de vrais battants. J’ai hâte d’être au COTA, j’aurais aimé que ce soit déjà le weekend prochain! Je déteste l’idée que je vais devoir attendre deux semaines et demies avant de retourner derrière le volant à nouveau. »

© Bob Chapman, Autosport Image
© Bob Chapman, Autosport Image

Pour Balzan qui a déjà affronté des hauts et des bas liés à la lutte pour un titre, une course comme celle connue le weekend dernier n’est pas une surprise : « Aujourd’hui (lisez dimanche, ndlr) fut un véritable défi. Mais je n’a jamais été aussi fier de mon équipe! Ils ont parfaitement géré la crevaison, la surchauffe et nous ont malgré tout proposé une très bonne stratégie. La seule manière de dire Grazie à la Scuderia Corsa est de piloter à la perfection lors des deux dernières épreuves de la saison. »Nantie d’une avance accrue au championnat, Scuderia Corsa peut entrevoir la suite avec confiance, au grand soulagement de Giacomo Mattioli, le patron : « Mauvaise journée au bureau, mais nos regards sont d’ores et déjà tournés vers la prochaine course où nous serons en mode full attack pour clore le championnat. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page