FIA WEC

Résumé de qualifications / 6 Heures de Mexico

L’Audi #8 signe sa première pole de l’année pendant qu’RGR by Morand domine le LMP2 à domicile

Première séance qualificative sur le tracé mexicain, nouveau rendez-vous du FIA WEC, qui a la particularité d'être en altitude. Audi a dominé cette séance, avec le meilleur temps moyen plaçant la #8 en pole, et le meilleur temps absolu pour la #7. Une belle histoire s'est déroulée en LMP2, le RGR positionnant sa Ligier ornée du drapeau mexicain en tête. Les Aston Martin ont brillé tant en Pro, avec un doublé, qu'en Am, grâce à une meilleure vitesse de pointe.

  • LMP1 : Première pole position de 2016 pour la #8, Toyota encore en retrait.
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

C’est la voiture en tête du championnat du monde, la #2, qui est la première à signer un chrono. Référence chronométrique de la voiture voire de la catégorie, Neel Jani signe un 1’25″045, rapidement battu de 3 dixièmes par André Lotterer sur l’Audi #7.

Dès le premier chrono signé, les deux Porsche rentrent aux stands pour changer de pneus et de pilote.

De la fumée s’échappe des freins de la CLM, ceux-ci ayant pris feu. En effet, la densité moindre de l’air en altitude provoque une réduction du refroidissement des voitures.

Grosse attaque pour la Toyota #6, Kobayashi manquant de perdre le contrôle de la TS040. Néanmoins, les Japonaises ferment une fois de plus la marche des LMP1 hybrides, à 4 dixièmes de l’Audi #7 en 4ème position.

Si elle n’a pas le meilleur chrono, c’est l’Audi #8 qui prend la tête, car c’est le chrono moyen des deux meilleurs chronos signés par deux pilotes d’une voiture qui compte. Elle est suivie par les deux Porsche #2 et #1. Ces dernières sont cependant plus lentes au scratch que les prototypes d’Ingolstad qui ont chacune un temps en 1’24, contrairement aux 919 Hybrid.

Au restart après le drapeau rouge, les voitures n’ont plus que 2 minutes pour améliorer leur chrono. Grosse frayeur pour Neel Jani, parti le couteau entre les dents, qui a bloqué l’arrière, manquant de peu le mur de pneus.

La voiture soeur n’améliorant pas, c’est donc l’Audi #8 qui signe sa première pole position de la saison avec un temps moyen de 1’25″069. Beau résultat d’ensemble pour le team allemand, la #7 est troisième à 3 dixièmes, encadrant la Porsche #2.
Les deux Toyota ne sont pas à la fête derrière, et si la #5 n’est qu’à 5 dixièmes, l’autre voiture, accidentée lors des EL1, est à plus de deux secondes.

Rebellion mène le LMP1 privé avec la #13, seule voiture engagée par l’équipe Suisse pour le reste de la saison.

  • LMP2 : Le RGR partira en tête de leur course à domicile!
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

Home race pour le RGR Sport by Morand et son pilote Ricardo Gonzales, mais également pour le sponsor titre d’ESM, Tequila Patrón, et pour les deux pilotes mexicains, Gonzales et Diaz, de l’engagé surprise en LMP2, la Gibson #41 du Greaves Motorsport.

Les Oreca sont les premières en tête du classement avec l’Alpine A460 #36, alors qu’il y a un tête à queue sans conséquence pour pour la #41 pilotée par Junqueira.

Drapeau rouge! Il est provoqué par Nicolas Lapierre, qui n’est pas coutumier du fait, son Alpine allant taper les barrières du virage n°7. Les dégâts sont cependant réduits, seule la carrosserie étant endommagée à l’arrière droit.

La Ligier du RGR Sport by Morand mène la catégorie en 1’35″724 de temps moyen. Elle est suivie par l’Alpine du responsable du drapeau rouge et de l’Oreca 05 du G-Drive.

Décidément, les pilotes de pointe se font piéger! C’est au tour de « Pipo Derani » de se faire avoir au même endroit que Neel Jani, avec moins de chance car le Brésilien a touché les barrières.

C’est donc un fabuleux résultat pour l’équipe mexicaine, mais également de son pilote Ricardo Gonzales! Il est toujours suivi par l’Alpine #36, et par une étonnante Gibson 015S, celle du Strakka Racing. La barquette de l’écurie anglaise s’est en effet intercalée devant l’Oreca du G-Drive pour quelques millièmes.

  • GTE-Pro : Doublé Aston Martin, les Ford à la traine…
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

Premier fait de ces qualifications, un souci de fermeture de porte pour la Ford GT #67, obligée de repasser aux stands pendant que la voiture soeur signait son premier tour chrono. Malgré être repartie, elle est à nouveau revenue à son box, la porte s’ouvrant encore seule sur la piste.

Les Aston Martin son les premières à se placer en tête du classement, la #97 devant la #95. Les autres ont beau enchaîner les tours, les Anglaises ne sont pas délogées lors de ces 10 premières minutes. Une fois n’est pas coutume, les Ford ferment la marche des Pro, la 911 et les deux 488 GTE s’intercalant entre elles les leaders.
Si l’avantage des deux premiers atteint la demi-seconde, derrière les écarts sont très faibles.

Les ennuis continuent pour la #67, l’Américaine perdant le contrôle et allant toucher de l’arrière les barrière, heureusement sans trop de dégats.

Incroyable résultat pour Aston Martin Racing, qui n’a plus été a pareille fête depuis très longtemps. Nicki Thiim place la #95 en tête devant la voiture soeur, la #97 de Darren Turner. Derrière, James Calado est troisième à 5 dixièmes avec sa Ferrari #51, suivie par la Porsche du Dempsey-Proton Racing de Richard Lietz et l’autre 488 GTE de Davide Rigon. Les Ford GTE ferment la marche, la #68 précédant la #67.

  • GTE-Am : L’Aston Martin #98 bat les Porsche
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

La bagarre est serrée entre l’Aston Martin Vantage #98 et les Porsche 911 #86, #88 et #78.

Alors en tête du classement, l’Aston Martin #98 a néanmoins gratifié les spectateurs de l’immense tribune d’un joli tête à queue.

L’Anglaise, comme ses soeurs de la catégorie Pro, profite d’une puissance moteur supérieure pour creuser l’écart dans la très longue ligne droite, ce qui lui permet à elle aussi de signer la pole position, suivie par la Porsche #88 du Proton Racing.

Résultats des qualifications

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page