Formule 1

Actualité / GP de Singapour

OFFICIEL : la F1 change de mains

Cette nuit, Liberty Media Group a annoncé publiquement son intention de racheter les droits commerciaux de la Formule 1 pour un montant de 4,4 milliards de dollars. Une passation de pouvoir progressive qui confirme l'intention de CVC Capital Partners et de ses partenaires d'opérer une transition dans les règles et d'assurer à la discipline un avenir entre de bonnes mains.

Dans l’air depuis plusieurs semaines, l’acte de rachat des parts commerciales de la F1 a donc pris un tournant décisif la nuit dernière. Liberty Media, un groupe d’investissement et de médias américain détenu par l’homme d’affaires John Malone, va acquérir dans un premier temps 18,7% des parts de Delta Topco, la holding qui gère la Formule 1, pour un montant de 746 millions de dollars.

Cette prise de contrôle sera portée à 35.3 % dans les premiers mois de 2017. CVC Capital Partners, jusqu’ici l’actionnaire majoritaire et initiateur de la mise en vente, devrait voir sa part réduite de 38.1 à 24.7 % et ne disposera plus d’aucun contrôle sur la prise de votes à l’avenir.

Articles similaires

Outre la somme de 4.4 milliards de dollars que le groupe américain a prévu d’investir, sera également prise en charge la dette actuelle de la discipline, qui s’élève à 4.1 milliards, portant l’investissement à plus de huit milliards.

Notre compte-rendu du GP d’Italie

Pour tenir la barre de ce nouveau consortium re-baptisé « Formula One Group », Liberty a nommé Chase Carey, 62 ans et l’actuel vice-président de la 21st Century Fox, qui opéra en tant que président du conseil d’administration de Delta Topco.

« Je suis très heureux et excité d’accepter la présidence de la Formule 1 et de pouvoir collaborer aux côtés de Bernie Ecclestone, CVC (Capital Partners, ndlr.) et l’équipe de Liberty Media », a déclaré Carey.

« J’ai toujours énormément admiré la Formule 1 en tant que franchise sportive qui chaque année fascine des centaines de millions de fans à travers le monde, poursuit-il. J’entrevoie de grandes opportunités pour aider la Formule 1 à poursuivre son développement et prospérer dans l’intérêt à la fois du sport, des fans, des équipes et des investisseurs. »

Son prédécesseur, Peter Brabeck-Letmathe, restera actif au sein de l’équipe en tant que directeur non-éxecutif. De même que Bernie Ecclestone, qui conserve son statut de CEO (Chief Executive Officer) de Delta Topco afin, sans doute, d’assurer en douceur la transition vers l’avenir. « J’aimerais souhaiter la bienvenue en F1 à Liberty Media et Chase Carey et me réjouis déjà de travailler avec eux », a déclaré le « Supremo » après l’annonce.

Cliquez ici pour suivre l’actualité et les résultats de la Formule 1.

 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page