Blancpain Endurance Series

Déclaration d'avant course / 3 Heures du Nürburgirng

Emil Frey Racing tentera de briller pour la finale au Nürburgring

Retour sur le théâtre de sa victoire en Pro-Am de 2015 pour Emil Frey Racing. Désormais engagée en catégorie Overall, l'Emil Frey Jaguar G3 #14 de Stéphane Ortelli, Lorenz Frey et Albert Costa visera un beau résultat au classement général pour la finale des Blancpain GT Series Endurance Cup 2016. L'équipe suisse alignera une deuxième voiture à l'instar des Total 24 Heures de Spa.

L’an dernier, Emil Frey Racing avait décroché la victoire en Pro-Am Cup et terminé au cinquième rang du championnat de la même catégorie en Blancpain GT Series Endurance Cup 2015. Cette saison, la formation de Safenwill en Suisse a franchi un pas en s’inscrivant en catégorie Pro « Overall » pour affronter la crème de la crème de la scène internationale du GT.

« Tant qu’à présent, notre saison a connu des hauts et des bas, » résume Lorenz Frey, pilote et Team Manager. « Nous avons connu quelques grands moments comme la cinquième place sur les terres d’origine de notre voiture à Silverstone, ou la première fois dans notre histoire que nous avons mené ay général aux 24 Heures de Spa. Mais nous avons également souffert de malchance sur d’autres épreuves. Nous voulons toutefois terminer la saison avec un Top 10 pour la finale. »

Comme ce fut le cas à Spa, Emil Frey Racing se présentera avec deux félins prédateurs qui s’échapperont de leur cage. La #14 sera confiée à l’équipage habituel composé de Lorenz Frey (CH), Stéphane Ortelli (MC) et Albert Costa (E), alors que la #114 verra Jonathan Hirschi (CH) et Christian Klien (A) déjà de la partie à Spa rejoints par Norbert Siedler (A) qui suppléera à l’absence de Markus Palttala, retenu à Austin en IMSA. L’Allemand roulera pour la première fois sous les couleurs de l’équipe suisse. Il pourra y faire valoir son talent et son palmarès déjà riche de nombreux succès en Blancpain GT Series, dans des courses de 24 heures au Nürburgring, à Spa, en VLN ou en Porsche Carrera Cup.

Un renfort d’importance sur le tracé « Grand Prix » de 5,143km du Nürburgring, pour régler au mieux la voiture pour les qualifications et la course de 3 heures. « Le Nürburgring est une piste à forts appuis qui nécessite un aileron braqué et des réglages mécaniques très fins. Plus particulièrement, les virages lents de la première partie requièrent un gros grip mécanique du train avant pour éviter le sous-virage, générateur d’usure des gommes. Au delà des performances de la voiture, un autre aspect – les changements rapides de météo de l’Eifel – devra être pris en compte durant les qualifications et pour établir la stratégie de course, car cela peut jouer un rôle prépondérant sur le résultat global de l’équipe. » explique le directeur technique Jürg Flach.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page