WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de qualifications / Austin

Wayne Taylor Racing, PR1/Mathiasen, Ford et Team Seattle en pole à Austin

Les qualifications du Lone Star Le Mans, avant dernière manche du WeatherTech SportsCar Championship, ont livré un verdict sans réelle surprise au vu des essais libres. On retrouve donc une Corvette DP en pole absolue, tandis que les protagonistes de pointe des autres catégories ont confirmé leur bonne forme.

Grille de départ du Lone Star Le Mans

Prototypes : Pas de rebondissement spectaculaire dans la course à la pole absolue avec une Corvette DP qui s’élancera en position de pointe. C’est donc Ricky Taylor qui hisse la #10 en tête de meute grâce à un tour bouclé en 1’58″712. Une performance qui le place devant les deux Mazda LMP2. Il s’en est cependant fallu d’un souffle pour que la #55 de Nunez ne s’empare de la pole, la belle rouge échouant à seulement 3 millièmes de la DP noire. La Mazda #70 de Miller pointant à 0″408, 79 millièmes devant la Corvette DP #31 de Curran, première des deux bolides Action Express Racing. La #5 pointant déjà à 0″709. Au delà, on compte un écart supérieur à 1″3 avec des contre-performances de la Corvette DP #90 Visit Florida Racing et de la Ligier JSP2 Michael Shank Racing qui sont devancées par la DeltaWing. La LMP2 motorisée par HPD étant même précédée par les quatre PC les plus véloces.

Prototypes Challenge : Conformément aux EL3, c’est l’Oreca FLM09 #52 de PR1/Mathiasen qui s’adjuge la pole des « petits » prototypes, en 2’01″847. Pour rappel, ce sont les pilotes Am qui ont qualifié les PC. On retrouve ensuite les #7 et #8 de Starworks Motorsport et la #20 BAR1 Motorsports pour compléter les deux premières lignes. Ces quatre-là se tiennent en moins d’une demi seconde, ce qui laisse espérer une course disputée, les pilotes Pro se tenant tous dans un rythme quasi identique.

GTLM : Nul ne s’étonnera de la pole signée par la Ford GT #67 Ford Chip Ganassi Racing, la supercar américaine devançant la Ferrari 488 GTE #62 Risi Competizione grâce à un tour bouclé en 2’04″188, soit 506 millièmes de mieux que la berlinette italienne. La deuxième ligne est annexée par les Porsche 911 RSR, la #911 de Pilet devant la #912 de Makowiecki. Cinquième, la deuxième Ford précède deux duos Corvette C7.R-BMW M6 GTLM avec la #4 et la #25 d’abord et la #3 et la #100 ensuite. La #4 des leaders du championnat n’ayant pu se rapprocher à moins de 1″002.

GTD : Performance conforme aux EL3 pour la Porsche 911 GT3 R #23 Team Seattle/Alex Job Racing qui s’offre une nouvelle pole en 2’08″568 devant l’Audi R8 LMS #9 Stevenson Motorsport et une revenante, la Porsche #73 de Park Place Motorsport. Les leaders du classement actuel, Nielsen et Balzan avec la Ferrari 488 GT3 #63 Scuderia Corsa, s’élanceront en cinquième position, soit cinq places devant un autre prétendant au titre, la Dodge Viper GT3-R #33 Riley Motorsport/ViperExchange. Si les trois premiers se tiennent en 0″441, le reste du peloton est à plus de 1″1, mais comme les voitures sont qualifiées par leur pilote Silver, ce résultat n’est pas significatif du potentiel réel de chaque concurrent mais bien de ses chances en course…

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page