FIA WEC

Résumé de course / 6 Heures de Bahreïn

Doublé plein d’émotion pour Audi pour leur dernière course en FIA WEC !

Le soleil se couche sur le programme LMP1 d'Audi mais les hommes de la marque aux Anneaux peuvent être fier de leur prestation parfaite lors de ces 6 heures de Bahreïn. De leur coté, Lieb-Dumas-Jani remportent le titre de champions du monde pilote malgré une course sans éclat, alors que leur équipier Webber a effectué la dernière course de sa carrière. La superbe bagarre en LMP2 a également salué la dernière course de la génération actuelle des LMP2.

© Gabi Tomescu

© Gabi Tomescu

  • LMP1 : Audi s’en va la tête haute, avec la pole et le doublé !

Lucas Di Grassi fait le forcing en tête sur la #8, enchaînant des tours très impressionnants, prenant près d’une seconde par tour à l’Audi #7! La première Porsche, la #1 est à plus de 50 secondes de la première place.

Derrière, les Toyota sont à la peine, l’équipage de la #6 ayant peu de chance d’être champion: Stéphane Sarrazin a même laissé passer la voiture sœur devant, elle n’est donc que 5ème, devant la 919 Hybrid #2 qui se rapproche du titre pilote.

La R18 #8 a anticipé son arrêt au stand à cause d’un élément aérodynamique qui se décrochait de l’avant de la voiture. Elle n’a effectué que 15 tours dans ce relais.

Léger contact en piste entre la Porsche #1 et une Ford GT, à priori sans conséquence. Derrière, les deux Toyota se tirent la bourre alors qu’en tête, Loïc Duval se plaint toujours de problèmes d’adhérence à l’avant. L’écart se réduit petit à petit entre la #8 et la #7 mais devrait tenir jusqu’à la fin.

Dernier passage au stand de l’Audi R18 #8, et bientôt pour la #7… pour toujours? Et dernier relais pour Marc Webber qui va faire l’arrivée de sa dernière course!

Une fin de relais pleine d’émotion dans le stand Audi, des larmes brillants dans certains regards, et tout particulièrement dans les yeux du Dr Ulrich, qui entrera dans la légende de l’Endurance.

Et c’est donc bien un doublé Audi, le plus beau des adieux à cette marque qui aura marqué les 18 dernières années de l’Endurance! Marc Lieb, Romain Dumas et Neel Jani remportent le titre pilote de champions du monde!

© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu
  • LMP2 : Superbe affrontement à 4 remporté par l’Oreca du G-Drive

Gros choc latéral entre une Manor et une SMP, sans dégât heureusement. Pendant ce temps, l’Oreca du G-Drive a pris l’avantage sur l’Alpine #35. Elle est en forme la #26, car elle vient de prendre la 3ème place à la Ligier du RGR by Morand.

Devant, ESM est en tête avec Luis Felipe Derani sur la #31, devant l’Alpine #36 de Richelmi. Le pilote Brésilien réalise un festival en tête de la course.

Tête à queue sans conséquence pour la G-Drive #26, qui est repartie.

Si la Ligier #31 d’ESM est toujours en tête, Christopher Cumming voit revenir très fort la meute d’LMP2 formée par Alpine, RGR et G-Drive. Le pilote canadien a visiblement du mal…
Filipe Albuquerque sur la Ligier #43 a dépassé l’Alpine de Stéphane Richelmi, mais René Rast également sur la #26, qui s’attaque maintenant à la #43!
Peu après, Rast a trouvé l’ouverture et se retrouve maintenant deuxième, après avoir pris le relais en 6ème place.
Les quatre voitures de tête se tiennent en 22 secondes après 5 heures de course!

Une fois les passages aux stands de chacun, Cumming est malheureusement ressorti de la pitlane 3ème, 20 secondes devant l’Alpine #36. C’est donc la Ligier JS P2 #43 qui est en tête devant l’Oreca 05 #26 pour 1,5 seconde!

Et c’est à 18 minutes de la fin que René Rast, qui a réalisé une course très impressionnante, s’empare des rennes de la catégorie sur sa G-Drive. Derrière, Cumming n’a pu empêcher Lapierre de monter sur la dernière marche du podium.

L’Oreca 05 du G-Drive remporte donc la dernière course d’une saison difficile!

© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu
  • GTE-Pro : Aston Martin gagne la course, et le titre pour Thiim et Sorensen ! 

Drapeau jaune dès la mi-course, la Vantage #97, voiture en tête de la catégorie, a perdu sa roue avant droite sur la piste! Après un tour au ralenti, elle a pu rentrer à son stand et est rentrée dans son box.
Un Full Course Yellow a été mis en place.

L’affrontement entre la Ford GT #67 et la Ferrari 488 #71 a repris pour la troisième place. Bird finira par trouver l’ouverture sur Priaulx.

C’est l’autre Aston Martin, la #95 de Nicky Thiim qui est en tête devant deux Ferrari AF Corse la #51 du vétérant Bruni devant la #71.

La Vantage GTE s’impose donc, et les pilotes Nicky Thiim et Marco Sorensen remportent le titre pilote! Aston Martin Racing s’emparent également du titre équipe Pro alors que Ferrari remporte le titre des constructeurs en GT.

© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu
  • GTE-Am : Porsche finit en beauté grâce au Abu Dhabi Proton Racing et au KCMG

La mi-course s’est très mal passée chez Aston Martin, la #98 lâchant d’énormes panaches de fumées de son échappement latéral. Si elle a pu continuer quelques mètres au ralenti, elle s’est arrêtée sur le bord de la piste.
Cela offre donc le titre mondial à l’équipage Collard-Perrodo-Aguas!

Problème pour la Corvette du Larbre Compétition, la belle Américaine s’étant arrêtée en piste à l’épingle, un Ford GT l’évitant de peu. Heureusement Ricky Taylor est reparti.
Mais une petite heure après, on retrouve à nouveau la C7.R au ralenti, avec visiblement un problème à l’avant-gauche…

C’est donc sur un doublé Porsche que se clôture la saison, Abu Dhabi Proton Racing gagnant la course après être parti dernier, devant la voiture sœur du KCMG. La Ferrari AF Corse #83 finit sur la troisième marche du podium, AF Corse qui remporte également le titre équipe Am.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page